Kenya : le président approuve l’envoi de soldats au Soudan du Sud pour évacuer des ressortissants kenyans

parlement kenyaLe président kenyan Uhuru Kenyatta a donné le feu vert samedi à l’envoi de soldats au Soudan du Sud pour évacuer des ressortissants kenyans coincés dans les régions touchées par les combats.

Selon un communiqué remis à la presse par le porte-parole présidentiel Manoah Esipisu, environ 1.600 Kenyans sont coincés au Soudan du Sud, pays en proie à un conflit armé depuis la semaine dernière qui oppose les troupes fidèles au président Salva Kiir aux hommes de l’ancien vice-président Riek Machar.

Le porte-parole a précisé que ces Kenyans se trouvent pour la plupart dans la ville de Bor, dans l’Etat de Jonglei (est), qui est tombée entre les mains des insurgés. D’autres sont dans les villes de Rumbek, Ayod et Panyabol.

« Malgré un calme relatif à Juba, certaines autres villes du Soudan du Sud sont affectées par des affrontements. Par conséquent, le président Uhuru Kenyatta, qui est aussi le commandant en chef des Forces de défense du Kenya (KDF) a maintenant ordonné aux KDF de commencer immédiatement l’évacuation des 1.600 Kenyans coincés au Soudan du Sud », indique le communiqué.

Le nombre total de Kenyans vivant au Soudan du Sud est estimé à 25.000, pour la plupart dans la capitale Juba.

Le président Kenyatta a par ailleurs indiqué que son gouvernement allait mobiliser le soutien régional et international pour mettre fin à l’impasse politique au Soudan du Sud. Il a révélé que des médiateurs kenyans avaient été dépêchés au Soudan du Sud pour contribuer au dialogue dans ce pays.

En outre, le président kenyan a ordonné samedi matin l’envoi d’une assistance humanitaire d’urgence composée de vivres, eau et médicaments au Soudan du Sud.

HCH

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :