Djibouti/Somalie : Ismaël Omar Guelleh a acheté un appareil médical de Dialyse au chef de Daesh ou EI de la Somalie.

Djibouti/Somalie : Ismaël Omar Guelleh a acheté un appareil médical de Dialyse au chef de Daesh ou EI de la Somalie.

Ad

Guelleh, le papa poule des terroristes de l’Afrique de l’Est, ne leur livre seulement plus des armes, les moyens, l’aide de logistique, les supports des blanchiments d’argent, il a commencé à se soucier de leurs santés.

Nous avions annoncé dans un article publié le 15 aout 2019 que le Sheikh Abdulqadir Mumin, imam de la faction somalienne de Daesh ou EI, a été soigné à Djibouti au mois de mai 2019 sur autorisation d’Ismaël Omar Guelleh.

Sheikh Abdulqadir Mumin est gravement tombé malade dans les montagnes de Galgala, en Puntland. Ses combattants de la faction somalienne de Daesh l’ont ramené jusqu’à la ville de Ceerigaabo ou Erigavo qui est la capitale et la plus grande ville de la région de Sanaag, dans le nord-est du Somaliland. De là, c’est les forces paramilitaires de la Somaliland connues sous le nom de RRU qui l’ont escorté jusqu’à la ville de Lughaya. À Lughaya c’est le colonel Mohamed Djama Doualeh, commandant de la garde républicaine, qui a dépêché une unité de son corps avec une ambulance.

Sheikh Abdulqadir Mumin a été installé dans une villa située à Haramous, pas loin du palais d’Ismaël Omar Guelleh, et c’est des combattants de Daesh somalien et deux membres de la garde républicaine qui l’accompagnaient à l’hôpital Peltier et lhôpitalmilitaire « Omar Hassan El-Béchir ».

Sheikh Abdulqadir Mumin ne pouvait pas rester longtemps à Djibouti au risque de se faire arrêter par les forces occidentales présentes. Il est retourné dans les montagnes de Galgala. Sa santé s’est à nouveau aggravée.

Son problème de santé étant une insuffisance rénale, les médecins avaient déjà recommandé, à Djibouti, des séances d’hémodialyse.

Ismaël Omar Guelleh a payé l’achat d’un appareil médical de dialyse avec des unités de production d’électricité photovoltaïque et d’eau pure à hauteur de 70 000 dollars US alors que des enfants djiboutiens dont leurs parents cotisent à la caisse sociale de la CNSS n’ont pas droits 3 000 dollars US pour se faire soigner en Égypte ou Turquie. C’est Mohamed Houmed Hassan dit Charlie Laqde qui se démène sur les réseaux sociaux pour collecter auprès des Djiboutiens le 2000 ou 3000 dollars US nécessaire pour leurs soins.

C’est les sociétés-écrans « Dayo » et « Djibouti Container Services », appartenant à madame Deka Youssouf Dhola -yare, épouse de Liban Ismaël Omar, et à feu Saad Omar Guelleh, qui étaient chargées de l’achat et de la livraison de l’appareil de Dialyse à Bosasso. Sheikh Abdulqadir Mumin, imam de la faction somalienne de Daesh ou EI, et ses appareils de dialyse étaient installé dans une villa sise à Bosasso et appartenant à un commerçant puntlandais.

Sheikh Abdulqadir Mumin

Craignant que la présence de Sheikh Abdulqadir Mumin, imam de la faction somalienne de Daesh ou EI, à Bosasso arrive jusqu’aux oreillers des forces occidentales engagées dans la lutte antiterroriste en Somalie, le gouvernement de Puntland a sollicité à Sheikh Abdulqadir Mumin à déménager dans une région cachée et isolée.

Sheikh Abdulqadir Mumin, imam de la faction somalienne de Daesh ou EI, s’est installé avec ses appareils de dialyse dans un endroit à cheval entre les frontières de la Somaliland et le Puntland. La source le situe à un hameau sis dans la région de Sanaag pas loin de la ville de Badhan.

Pour se maintenir au pouvoir, Ismael Omar Guelleh, président de Djibouti, finance les terrorismes en Afrique de l’Est avec l’argent du peuple djiboutien quand nos enfants crèvent par manque de soins.

Hassan Cher

Ps : prochainement un article sur la manière dont Al-shabab blanchit son argent dans l’immobilier à Djibouti.


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared