Djibouti/trafic d’armes : le cargo Africa Sun refuse de subir des fouilles au port de Bosasso.

Djibouti/trafic d’armes : le cargo Africa Sun refuse de subir des fouilles au port de Bosasso.

Ad

La compagnie maritime de Djibouti est une nouvelle compagnie de transport maritime créée par une filiale de l’Autorité du port et de la zone franche de Djibouti.

La compagnie a acquis le porte-conteneur « Asian Sun » en mars 2020 et le rebaptise Africa Sun. Le président de Djibouti, Ismail Omar Guelleh, était présent pour voir le navire avant son premier voyage sous son nouveau nom.

Le porte-conteneur a fait son premier voyage le 27 juillet 2020 pour Bosasso, un petit port situé dans l’État du Puntland, en Somalie.

Mais déjà, moins d’un mois de service, le porte-conteneur « Africa Sun » connait plusieurs problèmes :

1 — Problèmes techniques :

Les systèmes d’aériens des cales sont défectueux, le système d’évacuation des eaux usées est en panne et une partie de l’installation électrique connaît des coupures instantanées comme les délestages de la société de l’électricité de Djibouti.

Ce cargo n’a pas été directement conclu entre Djibouti et la société qui le vendait, mais il y a eu des intermédiaires qui se sont fait beaucoup d’argent sur ce projet. Il s’agit du Directeur Général de la Société de Gestion du Terminal à conteneurs du port de Doraleh — STCD — monsieur Abdillahi Adawe Sigad, Mohamed Hassan Ismael qui avait détourné beaucoup d’argent au port de Djibouti et le député Omar Abdillahi Ahmed dit Ina Nala-Tuur, un affairiste sans scrupule.

Après avoir su les déboires techniques du porte-conteneur précité, Ismaël Omar Guelleh a refusé à Abdillahi Adawe Sigad de voyager hors du pays.

2 — Violations de l’embargo sur les armes en Somalie institué par la résolution 733 (1992) de l’ONU.

Le porte-conteneur « Africa Sun – IMO 9,359,105 » est arrivé au port de Bosasso, en Puntland, le 26 juillet 2020 et quitte ce port le 27 juillet 2020 à 13 h 55 min heure de l’Afrique de l’Est. Il n’y est resté que 1jours et 7 h au quai du port de Bosasso.

En effet, Africa Sun a réduit le temps de son accostage au port de Bosasso suite des soucieux que le cargo ait eu avec le gestionnaire du port de Bosasso, DPWorld. Les cadres de DPWorld responsable de la gestion du port de Bosasso ont eu l’ordre de fouiller le cargo « Africa Sun », mais l’équipage du cargo, qui sont tous asiatiques, ont reposé avec violence. La situation s’est envenimée entre l’équipage d’Africa Sun et l’équipe technique de DPWorld en charge de la gestion du port de Bosasso. Ces derniers ont surement réussi des informations comme quoi le cargo n’avait pas accosté à Bosasso pour livrer seulement des conteneurs de marchandises, mais aussi des armes destinées au trafic du marché somalien et de la drogue destinée aux pays du Golfe arabique.

Devant l’insistance des cadres du DPWorld en charge de la gestion du port de Bosasso, la présidence de Djibouti a recommandé l’intervention du Ministre des Ports et Transports maritimes de Puntland. Ce dernier a accepté la demande de Djibouti et il a ordonné aux cadres de DPWorld de Bosasso de laisser partir le porte-conteneur djiboutien « Africa Sun ».

Cet événement au port de Bosasso prouve que les trafics d’armes et des drogues du régime djiboutien ont pris une nouvelle dimension très dangereuse à l’avenir sécuritaire de la région de l’Afrique de l’Est.

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared