Somalie/Italie : Hashi Omar Hassan (Xaashi Cumar Xasan) décède à Mogadiscio dans l’explosion de sa voiture piégée.

Somalie/Italie : Hashi Omar Hassan (Xaashi Cumar Xasan) décède à Mogadiscio dans l’explosion de sa voiture piégée.

Ad

Monsieur Hashi Omar Hassan (Xaashi Cumar Xasan) est un somalien emprisonné en Italie pendant 17 ans et libéré le vendredi 19 juin 2015. il est décédé aujourd’hui une heure après avoir était victime d’un attentat terroriste né d’une explosive placée dans sa voiture au moment dont il était en déplacement dans la commune de Dharkenley à Mogadiscio.

Hashi Omar Hassan a été reconnu coupable du meurtre d’Alpi et du caméraman Miran Hrovatin en Somalie en mars 1994.

Hashi Omar Hassan, qui s’est rendu en Italie en 1998 pour témoigner dans une enquête sur la brutalité des soldats italiens, a été acquitté de son implication dans les deux meurtres à l’issue d’un premier procès en juillet 1999. Mais il a été reconnu coupable par une cour d’appel en 2000 et condamné à la prison à vie.

La Cour suprême de cassation italienne a confirmé le verdict de culpabilité en octobre 2001, mais a réduit la peine d’emprisonnement à perpétuité à 26 ans parce qu’elle a déclaré que les crimes n’étaient pas prémédités. Les avocats de Hashi Omar Hassan ont déclaré qu’il n’était pas à Mogadiscio au moment du meurtre et qu’il avait été piégé pour venir en Italie.

Après 16 ans de prison pour complicité dans le meurtre de la journaliste italienne Ilaria Alpi, Hashi Omar Hassan a été libéré le vendredi 19 juin 2015.

« Il devait purger encore trois ans dans des programmes sociaux, mais a reçu une réduction de peine pour bonne conduite par rapport à sa précédente peine de 26 ans », avait déclaré le vendredi 19 juin 2015 son avocat Douglas Douale. Il a rajouté qu’il demanderait le réexamen de l’affaire au tribunal de Pérouse.

En octobre 2016, un tribunal de Pérouse a annulé la condamnation d’Hassan pour le meurtre d’Alpi et de Hrovatin en 1994 dans la capitale somalienne. Le procureur Dario Razzi a déclaré au tribunal que Hassan « n’avait pas commis » le crime pour lequel il a purgé plus de 16 ans de prison.

Hashi Omar Hassan a reçu 3,181 millions d’euros de dédommagement dans une décision de la Cour d’appel de Pérouse pour ses presque 17 ans de prison. Il était la seule personne reconnue coupable des meurtres.

On pensait qu’Alpi, 32 ans, et Hrovatin, 45 ans, ont été pris en embuscade et abattus dans leur jeep à Mogadiscio par un commando de sept hommes pour se venger des affrontements qui avaient éclaté entre les milices des chefs de guerre somaliens et les Casques bleus italiens. Mais un livre de 1999 des parents d’Alpi intitulé « The Execution » alléguait qu’Alpi et Hrovatin avaient été tués pour les empêcher de révéler ce qu’ils savaient sur un réseau international d’armes et de déchets toxiques impliquant des personnalités politiques, militaires et économiques de haut niveau dans les deux pays (Italie et Somalie). Le livre accuse les services secrets italiens de jouer un rôle majeur dans ce réseau.

Des photos prises du cadavre d’Alpi, qui travaillait pour la troisième chaîne de la chaîne publique Rai, et un rapport médical sur les décès, ainsi que d’autres preuves clés, notamment les notes d’Alpi, l’appareil photo et les cassettes vidéo, ont mystérieusement disparu lors du voyage de retour de la dépouille d’Alpi d’Afrique vers Italie, alimentant les soupçons de camouflage.

En février, un témoin clé de l’accusation a déclaré que Hashi Omar Hassan était « innocent ». S’adressant à la troisième chaîne publique Rai, Ahmed Ali Rage dit Guelleh a affirmé qu’on lui avait demandé de témoigner contre Hashi Omar Hassan. « Je n’ai pas vu qui a tiré », aurait-il déclaré à l’émission de Rai3, rétractant son témoignage. « Je n’étais pas là, ils m’ont demandé d’impliquer un homme », a déclaré Ahmed Ali Rage, cité par la chaîne de télévision dans un communiqué.

Qui a donc assassiné aujourd’hui Hashi Omar Hassan (Xaashi Cumar Xasan) ?

Vingt-huit ans après l’assassinat de la journaliste Ilaria Alpi et son cameraman Miran Hrovatin en Somalie, cette affaire semble faire encore des victimes.

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared