Djibouti/Bien mal acquis : « Mon frère a le droit de voler les biens de l’état parce qu’il est dans son pays. »

Djibouti/Bien mal acquis : « Mon frère a le droit de voler les biens de l’état parce qu’il est dans son pays. »

Ad

Fatoumo Abdillahi Miguil, la sœur de l’ambassadeur de Djibouti à Pékin, dit : « Mon frère a le droit de voler les biens de l’état parce qu’il est dans son pays. »

Ça va étonner plus d’un dans tous les pays si un citoyen tenait un tel discours, mais chez le régime clanico-mafieux de Guelleh le détournement des biens publics fait partie des qualités requises pour briguer un poste politique ou administratif dans l’appareil de l’état djiboutien.

En République de Djibouti, le bien mal acquis est considéré comme une réussite sociale. Plus tu voles et plus tu es bien coté auprès du parrain Guelleh ou président Ismael Omar Guelleh.

Qui veut bien entendre, voler un droit et non un délit à la république de Djibouti d’après Fatoumo Abdillahi Miguil.

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared