Djibouti/Trafics : Le régime djiboutien gère un trafic international de Californium ou produits radioactifs.

Djibouti/Trafics : Le régime djiboutien gère un trafic international de Californium ou produits radioactifs.

Ad

Le journal télévision de la Radio Télévison de Djibouti du jeudi 8 septembre 2022, la brigade de la section de recherches et documentation de la gendarmerie nationale de Djibouti a fait passer un communiqué audiovisuel par lequel le corps de la gendarmerie annonçait avoir démantelé, le dimanche 4 septembre 2022, un réseau des trafiquants des pierres précieuses.

Le communiqué de la gendarmerie disait : « au cours des opérations simultanément menées sur différents points de la ville, la brigade SRD de la gendarmerie a pu interpellé neuf trafiquants présumés et les différentes perquisitions ont permis de saisir une quantité importante des pierres précieuses composées des diamants et rubis qui sont encore à l’état brut et provenant d’un pays voisin. »

Le communiqué de la gendarmerie a rajouté : «  au cours de cette enquête, la brigade de la section de recherches et documentation de la gendarmerie nationale de Djibouti a découvert par hasard un réseau composé de trois trafiquant en possession 1,1 kilogramme de Californium. Ces trafiquants de Californium se préparaient à quitter Djibouti. Les trafiquants des pierres précieuses ont été présentés au procureur par intérim et écroué à la prison centrale de Djibouti sous mandat de dépôt. »

La vérité sur le californium. https://fb.watch/idg9aEIMKS/

En réalité, la gendarmerie n’avait pas saisi le Californium, mais c’est le président Ismaël Omar Guelleh qui a demandé à faire passer aux médias pour faire croire aux gens que le californium a été saisi auprès des trafiquants inconnus alors qu’elle était entreposée dans la caserne de la garde républicaine au su et au vu du président de la République de Djibouti.

Le californium a été envoyé au palais présidentiel de la République de Djibouti. Vu qu’il est ici question d’un gain des milliards US dollars, c’est le président de la République de Djibouti qui s’occupe en personne cette affaire pour l’intérêt de la famille.

D’après nos sources proches de la primature, c’est les États-Unis d’Amérique qui a envoyé un courrier à l’état djiboutien pour savoir comment un 1,1 kg de Californium a pu se trouver à Djibouti. Et c’est pour cette raison qu’Ismaël Omar Guelleh joue l’innocent dans cette histoire de trafic de Californium.

 (Le 1 gramme de californium vaut 5 millions d’euros au marché noir, donc 1,1 kg est estimé à 5 milliards 500 millions de dollars.)

La provenance réelle du Californium vu à Djibouti. https://fb.watch/idg9aEIMKS/

En réalité, cette Californium en provenance de la Russie fait partie des produits radioactifs qui alimentent les trafics des produits illégaux partant de Djibouti à destination de l’Iran et de la Corée du Nord. C’est la mafia russe ou PMC Wagner Group qui livre le régime djiboutien.

Les circuits de californium (Djibouti vers l’Iran ou Corée du Nord).https://fb.watch/idg9aEIMKS/

Les produits radioactifs tels que le californium arrivent à Djibouti puis repartent des ports de Djibouti sur des bateaux de plaisance en grande partie et du port de Berbera, en Somaliland. Il existe en Somaliland un bateau cargo qui fait particulièrement la navette entre le port de Berbera et l’Iran. Ce bateau est enregistré au nom de Somalien, mais c’est avec l’argent de l’état djiboutien qu’il a été acheté.

Les autres produits radioactifs illégaux qui ont été découverts à Djibouti ?

En 2013, plusieurs conteneurs contenant de l’Uranium enrichi destiné à l’Iran ont été interceptés à Doraleh Conteneur Terminal et c’est les Américains qui sont arrivés au port qui ont saisi l’uranium. En 2017, 5500 kg cocaïne pure a été intercepté dans 11 conteneurs contenant du sucre en provenance de Brésil. C’est 500 kg seulement qui a été brulé devant les émissaires d’Interpol et le 5000 kg restant a été caché à la caserne de la garde républicaine de Djibouti.

En 2016, quatre conteneurs contenant des armes ont saisi au port Doraleh Conteneur Terminal qui appartenait à la famille de Guelleh. Ils étaient déposés aux magasins généraux pour faire oublier aux gens puis récupérés par la famille de Guelleh.

etc.

Que sont devenus les détecteurs à Djibouti ?

Les États-Unis d’Amérique, dans le cadre de la Seconde Ligne Defense — SLD —, avaient financé à Djibouti le projet dénommé « Mega Port ». Le projet initié par le département de l’énergie américaine avait permis à Djibouti de disposer des équipements de détections de haut niveau. Ces équipements étaient composés :

  • Les détecteurs neutrons Gama fixes installés au port Doraleh Conteneur Terminal, au port Doraleh Multi-Purpose Port, à la frontière terrestre de Galafi et Loyada.
  • Mobil détecteur system au port autonome international de Djibouti — PAID.
  • Huit sacs à dos équipés de détecteur destinés pour les aéroports, les trains et lieux d’accès des passages ainsi que d’autres matériels de dernière technologie.
  • Etc.

Tous ces équipements ont été volontairement sabotés ou abimés sur ordre de la présidence de Djibouti pour faciliter les trafics des produits illégaux à Djibouti.

Protocoles violés par Djibouti.

Avec ces trafics des produits radioactifs ou toxiques, la République de Djibouti viole d’une manière délibérée la Convention sur la protection physique des matières nucléaires et le Traité sur l’interdiction des armes nucléaires (TIAN) dont elle a signé le 9 janvier 2023 au siège de l’ONU à New York.

Guerre des clans.

Comment il est question de 5 milliards et 500 millions US dollars de gain en cas de vente de 1,1 kg de Californium, deux clans se sont formés sous le parrain de la mafia Qawlaysato :

L’équipe 1, plus au moins bien soudée, est composé de :

Le colonel Mohamed Djama Doualeh (commandant de la garde républicaine de Djibouti), d’Abdou Chahid Nour dit Cuba (le sous-préfet de Damerjog), Mohamed Moussa Abar dit gaucher (chef du Bureau Mouvements du Port de Djibouti, Ex-Capitainerie), Le Colonel Wais Omar Bogoreh (Commandant de la Garde-côtes de Djibouti).

L’équipe 2 disloquée est composée de :

Naguib Abdallah Mohamed (le secrétaire général de la primature), Mohamed Said Guedi (commerçant travaillant pour Guelleh), Yacin Del-Wais (commerçant travaillant pour Guelleh), etc.

La 1re équipe accuse la 2e équipe d’être les responsables supposés du trafic de californium et de faire passer le produit au port de Berbera.

Alors que la 2e équipe accuse la 1re équipe d’avoir reçu le Californium du PMC Wagner Group. La 2e équipe a rajouté l’information suivante : « cinq membres de PMC Wagner Group ont été reçus à l’état-major de la garde républicaine de Djibouti en 2020. Les membres de PMC Wagner Group circulaient à bord des véhicules Nissan du protocole de l’état djiboutien et c’est le colonel Mohamed Djama Doualeh qui les avaient reçus à la caserne de la garde républicaine de Djibouti vers 20 h du soir heure de Djibouti. Monsieur Daher, l’attaché militaire de l’ambassade de Djibouti en Russie, avait assisté à la réunion secrète au QG de la garde républicaine de Djibouti. »

Les boucs-émissaires de Guelleh.

Le régime de Guelleh fait circuler sur les réseaux sociaux et dans la ville de Djibouti les prénoms de la famille de Djama Elmi Okieh et des autres responsables du clan Saad-Moussa/Issa.

Hassan Cher

The English translation of the article in French.

Djibouti/Trafficking: The Djibouti regime manages an international traffic of Californium or radioactive products.

On Thursday, September 8, 2022, the Djibouti National Gendarmerie’s research and documentation section issued an audiovisual communiqué announcing that it had dismantled a network of gemstone traffickers on Sunday, September 4, 2022.

The gendarmerie’s communiqué said: « During simultaneous operations carried out in different parts of the city, the SRD brigade of the gendarmerie was able to arrest nine suspected traffickers and the various searches made it possible to seize a large quantity of precious stones consisting of diamonds and rubies that were still in their raw state and originating from a neighbouring country.

The gendarmerie statement added: « During this investigation, the brigade of the research and documentation section of the Djibouti national gendarmerie discovered by chance a network composed of three traffickers in possession of 1.1 kilograms of Californium. These Californium traffickers were preparing to leave Djibouti. The traffickers of the precious stones were presented to the acting prosecutor and imprisoned in the central prison of Djibouti under a detention warrant.

The truth about Californium. https://fb.watch/idg9aEIMKS/

In reality, the gendarmerie had not seized the Californium, but it was President Ismael Omar Guelleh who asked to pass it to the media to make people believe that the Californium was seized from unknown traffickers while it was stored in the barracks of the Republican Guard with the knowledge and sight of the President of the Republic of Djibouti.

The californium was sent to the presidential palace of the Republic of Djibouti. Given that it is a question of a gain of billions of US dollars, it is the president of the Republic of Djibouti who personally handles this matter for the interest of the family.

According to our sources close to the primacy, it is the United States of America who sent a letter to the Djiboutian state to know how a 1.1 kg of Californium could be found in Djibouti. And that is why Ismaël Omar Guelleh is playing the innocent in this Californium trafficking story.

 (One gram of Californium is worth 5 million euros on the black market, so 1.1 kg is worth 5 billion 500 million dollars).

The real origin of the Californium seen in Djibouti. https://fb.watch/idg9aEIMKS/

In reality, this Californium from Russia is part of the radioactive products that feed the traffic of illegal products from Djibouti to Iran and North Korea. It is the Russian mafia or PMC Wagner Group that supplies the Djibouti regime.

Californium circuits (Djibouti to Iran or North Korea). https://fb.watch/idg9aEIMKS/

Radioactive products such as californium arrive in Djibouti and then leave the ports of Djibouti on mostly pleasure boats and the port of Berbera in Somaliland. There is a cargo ship in Somaliland that specifically shuttles between the port of Berbera and Iran. This ship is registered in the name of Somaliland, but it was bought with money from the Djibouti state.

What other illegal radioactive products have been discovered in Djibouti?

In 2013, several containers containing enriched uranium destined for Iran were intercepted at Doraleh Container Terminal and it was the Americans who arrived at the port who seized the uranium. In 2017, 5500 kg of pure cocaine was intercepted in 11 containers containing sugar from Brazil. Only 500kg was burnt in front of Interpol emissaries and the remaining 5000kg was hidden in the Djibouti Republican Guard barracks.

In 2016, four containers containing weapons were seized at the Doraleh Container Terminal port, which belonged to Guelleh’s family. They were deposited in the general shops to make people forget and then recovered by Guelleh’s family.

etc.

What happened to the detectors in Djibouti?

The United States of America, as part of the Second Line of Defense – SLD -, had financed in Djibouti the project called « Mega Port ». The project, initiated by the US Department of Energy, provided Djibouti with high-level detection equipment. This equipment consisted of

– Fixed Gama neutron detectors installed at Doraleh Container Terminal, Doraleh Multi-Purpose Port, Galafi and Loyada land border.

– Mobil detector system at the Autonomous International Port of Djibouti – PAID.

– Eight backpacks equipped with detectors for use at airports, trains and access points, as well as other state-of-the-art equipment.

– Etc.

All this equipment was deliberately sabotaged or damaged by order of the Presidency of Djibouti to facilitate trafficking of illegal products in Djibouti.

Protocols violated by Djibouti.

With this trafficking of radioactive or toxic products, the Republic of Djibouti is deliberately violating the Convention on the Physical Protection of Nuclear Material and the Treaty on the Prohibition of Nuclear Weapons (CTBT) which it signed on 9 January 2023 at the UN headquarters in New York.

Clan warfare.

As there is talk of a $5 billion and $500 million payoff for the sale of 1.1 kg of Californium, two clans have formed under the Qawlaysato mafia sponsor:

Team 1, which is more or less tightly knit, is composed of :

Colonel Mohamed Djama Doualeh (Commander of the Republican Guard of Djibouti), Abdou Chahid Nour dit Cuba (the sub-prefect of Damerjog), Mohamed Moussa Abar dit gaucher (head of the Bureau Mouvements of the Port of Djibouti, Ex-Capitainerie), Colonel Wais Omar Bogoreh (Commander of the Djibouti Coast Guard).

The dislocated Team 2 is composed of :

Naguib Abdallah Mohamed (the secretary general of the primacy), Mohamed Said Guedi (trader working for Guelleh), Yacin Del-Wais (trader working for Guelleh), etc.

The first team accuses the second team of being the ones supposedly responsible for trafficking in californium and smuggling the product to the port of Berbera.

While the 2nd team accuses the 1st team of having received the Californium from the PMC Wagner Group. Team 2 added the following information: « Five members of the PMC Wagner Group were received at the headquarters of the Djibouti Republican Guard in 2020. The members of PMC Wagner Group were travelling in the Nissan vehicles of the Djiboutian state protocol and it was Colonel Mohamed Djama Doualeh who received them at the Djibouti Republican Guard barracks at around 8pm Djibouti time. Mr Daher, the military attaché of the Djibouti embassy in Russia, had attended the secret meeting at the headquarters of the Republican Guard in Djibouti.

Guelleh’s scapegoats.

The Guelleh regime is circulating on social networks and in the city of Djibouti the names of the family of Djama Elmi Okieh and other officials of the Saad-Moussa/Issa clan.

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared