Djibouti/USA : La Naval Criminal Investigative Service à Djibouti pour enquêter sur les répressions contre les travailleurs civils de la base militaire américaine…

Djibouti/USA : La Naval Criminal Investigative Service à Djibouti pour enquêter sur les répressions contre les travailleurs civils de la base militaire américaine…

Ad

Wikipédia : « Le Service d’enquêtes criminelles de la marine des États-Unis (en anglais Naval Criminal Investigative Service, abrégé NCIS), anciennement appelé Section d’enquête (Naval Investigative Service, ou NIS) est l’agence chargée de veiller à l’application des lois et des règlements de la marine militaire des États-Unis et du corps des Marines (USMC)1. Elle est dirigée par Omar R. Lopez, depuis 2019. C’est une agence fédérale (comme le FBI), les agents de terrains sont donc des agents fédéraux. »

Les travailleurs civils de la base militaire américaine à Djibouti, le camp Lemonier, subissent des sauvageries de la part de la famille Del-Wais qui gère une agence de placement. L’agence gérée par M. Saïd Del Wais se nomme EAD — Employment Agency of Djibouti ». La société EAD est une agence de placement du personnel appartenant à Ismaël Omar Guelleh telles que ARDAN, DMIX, RAD, TFL Group FZE, SCHAASE MIDDLE EAST et SUPPLY CORE qui sont chapeautés par Halt Group. Ces sociétés servent au blanchiment de l’argent dont Ismaël Omar Guelleh a détourné de la caisse de l’état.

La famille Del-Wais et particulièrement monsieur Saïd Del Wais qui désire devenir un Underboss dans la mafia djibouto-somalienne dirigée par son oncle, le parrain Guelleh, se fait remarquer en maltraitant les travailleurs civils de la base militaire américaine à Djibouti. Mais il n’a pas compris qu’avec ses comportements des voyous il mettait en risque à la sécurité de la base militaire américaine.

En plus, ces sociétés chapeautées par Halt Group (http://www.haltgroup-djibouti.com/) collaborent avec des sociétés chinoises telles que Touchroad impliqué dans des corruptions.

Les trois enquêteurs de la Naval Criminal Investigative Service — NCIS — sont arrivés à Djibouti le jeudi 19 septembre 2019. Après avoir eu des échanges avec les militaires américains stationnés à Djibouti, les travailleurs civils djiboutiens licenciés, ceux encore en service et bien d’autres intervenants de la base militaire du camp Lemonier, les enquêteurs ont conclu que l’EAD a détruit l’image du camp Lemonier et donné une image négative de l’armée américaine auprès des Djiboutiens.

Le patron de EAD, Said Del-Wais, grince les dents et d’autres travailleurs civils risquent de se faire licencier pour avoir collaboré avec les enquêteurs de la NCIS.

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared