Djibouti / USA / Chine: Communique sur le projet de mutation en Yuan Chinois de l’indexation du franc Djibouti au dollars US.

Djibouti / USA / Chine: Communique sur le projet de mutation en Yuan Chinois de l’indexation du franc Djibouti au dollars US.

Ad

Historique et change du franc Djibouti.

Après avoir utilisé le franc français puis le franc CFA en 1945, la Côte française des Somalis est dotée d’une monnaie propre par un décret du gouvernement français daté du 17 mars 1949, applicable à partir du 20 mars. La Banque de l’Indochine, qui était jusque-là l’organisme émetteur en Côte française des Somalis, devient alors une simple banque d’affaires. La nouvelle monnaie était convertible au taux de 214,392 DJF pour un dollar américain, soit 0,414 507 gramme d’or fin. Sa valeur est garantie par un dépôt de 2,5 millions de dollars auprès de la French American Banking Corporation de New York.

L’objectif est de stabiliser les échanges avec les pays environnants, en particulier l’Éthiopie, dont les monnaies sont indexées sur le dollar américain. Cette démarche s’inscrit dans une volonté générale de développer le territoire, déjà marquée en janvier 1949 par l’instauration d’une zone franche au port. À sa création, un dépôt est effectué dans une banque américaine, il couvre 100 % de l’émission. 100 francs Djibouti valent alors 0,414 507 gramme. Extrait de Wikipédia.

Au niveau du change, le franc Djibouti est indexé sur le dollar. Un dollar équivaut aujourd’hui à 177.49 franc Djibouti dans les marchés des devises du monde.

Le Projet caché de Guelleh.

Le dimanche 14 juillet 2019, un haut fonctionnaire de la présidence de Djibouti m’a appris que le président de la république de Djibouti, Ismaël Omar Guelleh, a ordonné au Ministre de l’économie et des Finances de Djibouti, Ilyas Moussa Dawaleh, de créer une commission chargée de travailler sur la manière la plus rapide et la simple d’indexé la parité du franc Djibouti au yuan chinois. Petit à petit, Ismaël Omar Guelleh est en train de transformer Djibouti à une province chinoise. Cette ultime décision d’Ismaël Omar Guelleh bafoue complètement la souveraineté de la république de Djibouti et met officiellement en danger l’existence de notre République.

Nous croyons qu’il est temps que les pays qui ont des intérêts à Djibouti puisse se pencher sérieusement sur le cas de Guelleh et l’existence même de la république de Djibouti.

Fait à Genève, le 16/07/2019

Hassan Cher Hared

Président du Parti démocrate djiboutien — PADD


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared

There is 1 comment for this article
  1. Pingback: Reba Fleurantin