Éthiopie/région Somali : y a-t-il eu un coup de force raté dans la région somalie de l’Éthiopie ?

Éthiopie/région Somali : y a-t-il eu un coup de force raté dans la région somalie de l’Éthiopie ?

Ad
Mustafe Mohumed Omer dit Cagjar

Le président de la région somalie de l’Éthiopie (Dowlada Deegaanka Soomaalida itoobiya – DDSI), Mustafe Mohumed Omer, a nommé le jeudi 2 avril 2020 de nouveaux responsables aux postes suivants :

1. Abdulahi Mohamed Abdi « Dheere » Kus (chef du bureau de la sécurité du DDSI)

2. Dayib Muhumed (directeur de la TTC, Dr Abdimajid)

3. Abdi Sigale (chef du renseignement DDSI)

4. Xirsi Dool (chef adjoint du renseignement DDSI)

Et le même jour et par la même note, il a déchu de leurs fonctions les responsables suivants :

1. Abdi-Adil Hassan, un Jidwaaq, (ex-Chef du bureau de la sécurité du DDSI)

2. Ilyaas (ex-chef du renseignement)

3. Abdullahi Gisile (ex-directeur de la TTC, Dr Abdimajid)

Il convient de mentionner que la constitution de la région somalienne permet au président Mustafa d’engager ou de licencier tout fonctionnaire qu’il juge pertinent et de contribuer à sa vision et à celle du parti de la rectitude en cette période difficile où la concurrence est rude entre le parti au pouvoir et les autres partis d’opposition…

Mais pourquoi un tel chamboulement dans l’appareil sécuritaire de la région en cette période ?

Bien que le sous clan Ogaden est composé d’une vingtaine de sous-divisions claniques, c’est deux sous-divisions claniques numériquement importantes qui monopolisent la scène politique depuis la création de la rébellion ONLF :

1 — Reer-Abdulle/Mohamed Zubeir/Baahlla/Ogaden

2 — Reer-Isaaq/Mohamed Zubeir/Baahlla/Ogaden

La majeure partie de l’effectif et les dirigeants de l’ONLF, Ogaden National Liberation Front, viennent de Reer-Isaaq et le Reer-Abdulle a été proche du pouvoir Éthiopie.

Après l’arrestation d’Abdi Iley, ex-président de la région Somalie, un Reer-Abdulle, et l’arrivée au pouvoir Mustafe Mohumed Omer dit Cagjar, un Reer-Isaaq, les Abdulle voient mal que le Reer-Isaaq tiennent à la fois l’ONLF et la direction de la région.

La situation s’est dégénérée le 1 avril 2020 après l’interpellation d’Abdikadir Bisle, membre du conseil de la présidence de la région Somalie. Mustafe Mohumed Omer le soupçonne de fomenter contre la présidence de la région un coup de force militaire.

Monsieur Abdikadir Bisle étant du Reer-Abdulle des membres de la police régionale qui sont de sa sous-division clanique ont tenté de le libérer par la force et des échanges de tirs des balles réelles se faisaient entendre dans la capitale régionale, Jigjiga.

Malgré une tentative de médiation du vice-président de la région, Aden Farah, de l’ethnie Issa, Mustafe Mohumed Omer a préféré en finir avec ses opposants et tenu mini conseil qui lui a donné leurs soutiens avec un vote majoritaire.

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared