Djibouti/CORONAVIRUS : Djibouti avait annoncé un faux décès au Coronavirus le 9 avril 2020.

Djibouti/CORONAVIRUS : Djibouti avait annoncé un faux décès au Coronavirus le 9 avril 2020.

Ad
Fausse victime du coronavirus à Djibouti

Comme nous avions déjà annoncé dans nos précédents articles, le CoronaBusiness bat son plein à Djibouti.

Les spécialistes de cette nouvelle technique de détournement de l’aide internationale offert dans le cadre de la lutte contre la pandémie et les deniers publics alloués à la lutte contre cette contagion planétaire ont trouvé la parade pour attirer plus les aides internationaux.

Dans un premier point de presse publié vers le jeudi 9 avril 2020 vers 11 h du matin, le ministère de la Santé avait annoncé qu’il n’y avait aucune personne décédée du coronavirus.

Le même jour, vers 13 h heure local, un nouveau communiqué du ministère de la Santé apparait et annonce qu’une personne hospitalisée à l’hôpital Al-Rahma est décédée de suite de l’affection au coronavirus. Ce rectificatif du ministère de la Santé n’étant pas explicite, nous avons enquêté sur cette affaire pour voir si la victime existe bel et bien.

La fausse victime est un vieux qui est né en 1947 hospitalisé à Al-Rahma depuis deux semaines et décédé le soir du mercredi 8 avril 2020, mais la mauvaise gestion constatée depuis longtemps dans cet hôpital a fait que son décès soit constaté que le matin du jeudi 9 avril 2020 vers 6 h.

Les médecins n’ayant découvert aucune infection au coronavirus la dépouille de la victime a été remise à sa famille pour qu’il soit enterré en fonction du souhait de ses proches.

Guelleh et son CoronaBusiness

C’est le jeudi vers midi que la fille du président, Haïbado Ismaël Omar Guelleh en charge de la suivie des points de presse du ministère de la Santé sur l’évolution de la pandémie a recommandé à la direction du ministère précité de publier un communiqué annonçant le décès de la première victime du Coronavirus à Djibouti.

Vu que les spécialistes du ministère de la Santé étaient obligés de publier un gros mensonge sur l’évolution de la pandémie à Djibouti, ils laissaient volontairement le doute sur les contenus de leur communiqué

La victime est comptabilisée comme décédée suite à des problèmes cardiaques et au niveau international comme la première victime décédée du coronavirus.

Nous disposons un enregistrement audio tourné en cachette exposant l’étonnement de la famille de la personne décédée. Cette discussion que la source ne veut pas qu’on publie a lieu entre la famille du défunt et des médecins.

Si Ismaël Omar Guelleh insiste et défend le décès suite à une infection du coronavirus, qu’il demande que des experts américains ou de l’OMS fassent des analyses sur la fausse victime du coronavirus.

Cette affaire démontre une fois de plus que les statistiques du régime clanico-mafieux de Guelleh ont toujours été fausses.

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared