Djibouti/Terrorisme : le navire-citerne RED SEA 1 est la plateforme ambulante du trafic d’armes de Guelleh.

Djibouti/Terrorisme : le navire-citerne RED SEA 1 est la plateforme ambulante du trafic d’armes de Guelleh.

Ad
RED SEA 1

Le navire RED SEA 1 (IMO: 9081071, MMSI : 636 017 651) de type Oil Products Tanker ou navire-citerne a été construit en 1994 par Stx Shipbuilding Busan Pusan en Corée du Sud. Il navigue actuellement sous le pavillon de Liberia.

Ce navire-citerne a changé de nom trois fois :

1 — en 1994, il porte le nom de JIAN SHE 31 et appartient à la Chine ;

2 — en 2008 il vogue sous l’appellation de VEMAOIL XXI et appartient à Sea Ydrias Shipping Co c /o Queensway Navigation Co Ltd, Athènes, Grèce ;

3 — en 2019, il sera nommé RED SEA 1 et c’est Ismaël Omar Guelleh qui l’a acheté avec l’argent de l’état djiboutien.

Ce navire est vieux de 26 ans et n’a pas couté grand-chose au régime de Guelleh. Donc, pourquoi un vieux navire-citerne ?

Ce navire-citerne ne sert pas seulement au trafic des carburés importés des pays sous sanctions internationales tel que l’Iran, mais il sert aussi à d’autres trafics.

Vu de ses déplacements réguliers vers le Puntland et le Yémen, il est clair que ce navire est utilisé pour alimenter les trafics d’armes dans la région.

Monsieur Warsame Ali Arreh, commandant du Service de la Documentation et de la Sécurité – SDS, le service de renseignement djiboutien, qui est en chargé de la surveillance portuaire, a dans un message adressé à un de ses contacts en Europe soulevée une remarque intéressante sur les mouvements de ce navire-citerne. Voir ce lien : (https://www.myshiptracking.com/fr/vessels/red-sea-1-mmsi-636017651-imo-9081071).

Il n’y a pas que ce lien. En allant sur tous les sites web qui font les tracking des navires, nous avons découvert que RED SEA 1 cachait ses mouvements en mer et mentionnait chaque fois les départs et arrivées à Djibouti. Ce qui signifie que ce navire prend du pétrole de Tadjourah ou le PAID pour les décharger au port de Doraleh.

Ce navire-citerne dont les travailleurs ou marins sont trois Géorgiens, un Roumain, un Russe, un Camerounais et trois cousins de Guelleh est sous les ordres directs du chef du Bureau Mouvements du Port de Djibouti (Ex-Capitainerie), Mohamed Moussa Abar dit Gaucher, un pilier du trafic d’armes, drogue et explosive, dans la région de la Corne de l’Afrique. Il est indiscutable que navire est un trafiquant d’armes ambulant de la mafia djibouto-somalienne.

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared