Djibouti/CORONAVIRUS : Guelleh a ordonné de cacher les personnes décédées du coronavirus.

Djibouti/CORONAVIRUS : Guelleh a ordonné de cacher les personnes décédées du coronavirus.

Ad
Le coronavirus tue à Djibouti

Le lundi 16 mars 2020, nous avons publié un article relatant l’existence de quatre cas atteints de la maladie de coronavirus. Ces personnes victimes de la maladie de Coronavirus n’ont pas été mises en quarantaine ni dérangées, mais au contraire le régime de Guelleh a caché leurs existences.

Le mardi 17 mars 2020, le président de la République de Djibouti, Ismaël Omar Guelleh, et son ministre de la santé ont confirmé qu’il n’y avait aucun cas de coronavirus à Djibouti.

Le matin du mercredi 18 mars 2020, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Mahamoud Ali Youssouf, publie un twitter qui contredit le président Guelleh et son ministre de la Santé – voici le contenu du twitter précité : « Un ressortissant espagnol arrivé à Djibouti le samedi 14 mars a été testé positif au covid19 et se trouve en confinement actuellement et sous surveillance médicale. Avec ce cas, Djibouti est sorti depuis hier de la phase 0 et passe à l’étape 1. »

Des sources hospitalières nous ont confirmé aujourd’hui qu’il existe huit cas atteints de la maladie du coronavirus hospitalisés dans des hôpitaux du pays à côté des autres patients.

Ce qui est catastrophique Ismaël Omar Guelleh a ordonné à ses imams ou cheikhs de la propagande de réciter dans les mosquées des faux moyens de préventions contre la propagation du coronavirus. Ces cheikhs de la propagande accusent d’être responsables de la propagation de la maladie et les moyens le plus efficaces pour contrer sa propagation, les cheikhs de mains du régime demandent à la population de faire beaucoup des prières collectives et d’organiser des offrandes populaires des riz cuits dans les rues de la ville.

Ces comportements voyous du président de la République de Djibouti sont un massacre de masse bien réfléchi et prémédité.

Conseil des médecins pour le peuple djiboutien pour contrer la propagation de la pandémie :

Gestes adapter au quotidien pour éviter la propagation du virus

« Les deux choses sur lesquelles il est primordial d’insister sont : l’hygiène des mains et l’éviction des personnes visiblement malades » résume le Dr Pierre Parneix

  • maintenir une distance « sociale » : « Il faut observer une distance de sécurité d’un mètre entre soi et une personne qui tousse ou qui éternue.
  • Éviter de se serrer la main ou de se faire la bise pour se saluer.
  • Éviter de se toucher la bouche, le nez et les yeux : nez, yeux et bouches.
  • Tousser ou éternuer dans son coude.
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique.
  • Limiter au strict nécessaire ses déplacements.

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared