Djibouti: Pour camoufler le Boycott massif, le régime de Guelleh fait voter des non-djiboutiens.

Hargueisa - iog - vote - issakL’Appel au Boycott du Président du MRD massivement suivi par les Djiboutiens!

Les Djiboutiens ont massivement suivi l’appel de Monsieur Daher Ahmed Farah Président du Mouvement pour le Renouveau démocratique, le MRD, l’unique opposant sur le terrain à jouir encore d’un minimum de crédibilité pour faire de cette journée du 8 avril 2016, une journée ville morte.

Les 20 fédérations du MRD reparties sur l’ensemble du territoire de la République de Djibouti ont fait un travail remarquable qui a donné ses fruits ce matin. Au même moment, les bureaux du MRD en Belgique, au Canada, en France, aux Etats-Unis ont relayé l’information et mis en place une stratégie qui a bien fonctionné: BOYCOTT GÉNÉRAL des urnes de Guelleh.

Le FRUD et UGUTA-TOOSA coordonnent également leurs actions sur le terrain avec le MRD.

Dans les bureaux de vote, les Djiboutiens ne se bousculent pas. 

Le MRD dénonce ce matin une mascarade électorale.

********************************

Une population non djiboutienne vote ce matin à DJIBOUTI.

 

ALERTE INFO: Il est 7 h du matin à DJIBOUTI. Dans la capitale, devant les principaux bureaux de vote, c’est une nouvelle population que l’on retrouve ce matin. Elle ne parle pas le français mais le somalien et l’anglais, ce qui prouve qu’elle n’est pas Djiboutienne. Cette population est identifiée comme étant des Somalilandais. Elle serait acheminée en bus hier soir de la Somaliland vers Djibouti, sans doute pour bourrer les urnes. Elle serait très présente au niveau de l’avenue 26 dans la capitale.

L’introduction des Somalilandais en territoire djiboutien serait facilitée par un des leurs, Monsieur Abdi Ismaël Hersi, actuel Président du CENI (commission nationale indépendante) sur la photo et cousin germain de la Première dame, Kadra Mahamoud Haid.

Ce matin, la preuve matérielle de la fraude est flagrante…

 

Houssein IBRAHIM HOUMED

********************************

A OBOCK, les réfugiés Yéménites contraints de voter.

 

ALERTE INFO: Il est 8h à DJIBOUTI. Une dépêche émanant de la ville d’Obock située dans le Nord du pays nous signale également que le régime utilise le même mode opératoire que dans la capitale.

A une population d’Obock qui a décidé de bouder massivement les élections et qui n’a pas oublié la mort de HAFEZ MOHAMED HASSAN, le régime obligerait à faire voter les réfugiés yéménites ce matin qui seraient aussi embarqués dans des camions de leurs camps de réfugiés vers les bureaux de vote.

Ce qui s’y passe ce matin à Obock défraierait la chronique!

Ce matin, Ismaël Omar Guelleh a décidé de se passer des Djiboutiens!

 

Houssein IBRAHIM HOUMED


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.