Somali : plus de 115 morts et 200 blessés à Mogadiscio suite l’attentat terroriste d’Al-shabab de ce samedi matin.

Somali : plus de 115 morts et 200 blessés à Mogadiscio suite l’attentat terroriste d’Al-shabab de ce samedi matin.

Ad

Ce samedi matin 28 décembre 2019 à 7 h 56 à l’heure de Mogadiscio une voiture bourrée d’explosive a détoné à un point de contrôle de sécurité très fréquenté dans la capitale somalienne (ex-contrôle Afgooye). Cette explosion visait un bureau de collecte des impôts pendant l’heure de pointe du samedi matin à Mogadiscio, alors que les Somaliens retournaient au travail après le week-end du vendredi. Dans certains pays musulmans, le jour de repos hebdomadaire ou le week-end est le vendredi.

Des sources policières somaliennes pensent que cette voiture piégée fait partie d’une dizaine des véhicules que les forces de sécurités avaient empêchés hier soir d’entrée dans la ville de Mogadiscio. En effet, dépassé 21h du soir, les forces de sécurités ont l’ordre de n’autoriser à aucune voiture de traverser les points de contrôles et d’entrée de la ville. Les voitures venues de l’extérieur ne peuvent rentrer dans la ville le soir.

Le nombre de morts risque d’augmenter encore, car plus de 115 personnes sont mortes et 200 sont blessées dans cet attentat terroriste, dont certaines ont été très gravement atteintes. Les hôpitaux qui ont donnée des chiffres précis pour l’instant sont :

1 – Hôpital de Madina avec 73 morts et 53 blessés ;

2 – L’hôpital de Kalkaal a annoncé avoir reçu 11 blessées. ;

3 – Hôpital somalien Sudanes: 1 mort et 19 blessés, dont quatre grièvement atteints ;

4 – l’hôpital Digfer, 4 décès et 37 blessés ont été signalés.

5 – L’hôpital de Darul Shifa a confirmé 5 blessées ;

6 – etc.

Les victimes de l’attentat terroriste, déjà revendiqué par Al-shabab, sont des étudiants universitaires, des conducteurs de tricycles « Bajaaj », des piétons, des commerçants, des enfants qui partaient à l’école, des policiers, etc. Deux ressortissants turcs ont également été tués dont un est ingénieur.

Les photos et la vidéo de la scène montraient les châssis de véhicules déchiquetés, avec un grand panache de fumée noire s’élevant dans le ciel et une dizaine des voitures de transports publics calcinés.

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared