Djibouti – Somaliland: le Premier ministre de Djibouti reconnait la Somaliland comme un état indépendant alors que son consulat à Nairobi soutenait ouvertement…

Djibouti – Somaliland: le Premier ministre de Djibouti reconnait la Somaliland comme un état indépendant alors que son consulat à Nairobi soutenait ouvertement…

Ad

Une forte délégation conduite par le président de l’état autoproclamé de la Somaliland est arrivée hier, le mardi 3 septembre 2019, à Djibouti pour une visite de 48heures.

Le président de la Somaliland, Muse Bihi Abdi, est les membres de sa délégation ont été accueilli à l’aéroport de Djibouti avec tous les honneurs dus à un président d’un état indépendant. Les tapis rouges déployés à la porte de l’avion ont connu jusqu’à la porte du palais présidentiel et la haie d’honneur lors de son atterrissage. Le président de l’état autoproclamé a bénéficié d’un faste et d’un protocole que Guelleh réserve qu’à une poignée de chefs d’État, afin d’illustrer les liens d’amitié.

Le Premier ministre de Djibouti, Abdoulkader Kamil Mohamed, chargé d’accueillir monsieur Muse Bihi Abdi, a publié sur son compte officiel Facebook la phrase suivante qui on dit longtemps et qui a énervé Mogadiscio : « A l’aéroport de Djibouti pour accueillir Moussa Bihi, Président de la République du Somaliland. » C’est comme si le Premier ministre de Djibouti reconnaissait la Somaliland comme une république indépendante de la Somalie.

Or, il y a moins de deux semaines, le mercredi 21 aout 2019, la candidature du Kenya au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité pour la période 2021-2022 a été approuvée à Addis-Abeba, en Éthiopie, par les pays de l’UA à l’issue d’un vote secret remporté par le Kenya par 37 voix contre 13 pour Djibouti. Djibouti a rejeté, le jeudi 22 aout 2019, cette décision de l’Union africaine (UA) qui a validé la candidature du Kenya au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité pour la période 2021-2022.

Mais, Baashe Awil, l’ex-consul de la Somaliland aux Émirats arabes unis et consul à Nairobi depuis avril 2019, avait publiquement félicité la victoire de Kenya à l’égard de Djibouti. Il a même murmuré à certains médias que Guelleh exagérait dans sa décision de rejet du jeudi 22 aout 2019.

Monsieur Baashe Awil est marié à la fille de l’ex-président de la Somaliland, monsieur Ahmed Mohamed Mahamoud Silanyo. Il est l’architecte des accords économiques et militaires entre la Somaliland et les Émirats arabes unis qui ont ouvert une base militaire en Somaliland et pris la gestion du port de Berbera.

Quand Muse Bihi Abdi est arrivé au pouvoir, il a tenté de savoir les clauses secrètes des accords entre Hargeisa et Dubaï ainsi que les fonds échangés, mais Muse Bihi Abdi s’est toujours heurté à la fermeté de Baashe Awil. En signe de représailles et pour couper le pont avec les Émiratis, Muse Bihi l’a muté au consulat de Nairobi.

Comme il y avait ces derniers jours des réunions secrètes du clan Habar-awal/Isaaq de Djibouti et ceux de Hargeisa, plusieurs membres de ce clan et fonctionnaires de l’état djiboutien y avaient participé. Des sources à Hargeisa nous ont confirmé que Ali Abdi Farah voulait prendre le même avion que la délégation conduite par Muse Bihi Abdi pour son retour à Djibouti mais que le président de la Somaliland lui a refusé de monter à bord.

Du côté djiboutien, Guelleh a débranché depuis le mercredi 4 septembre 2019 le câble qui alimente la société Somcable dirigée par Mohamed Saïd Guedi, l’underboss de la mafia djibouto-somalienne.

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared