Djibouti/Érythrée: Ismaël Omar Guelleh veut relancer la guerre avec Asmara pour calmer les mécontentements de l’intérieur.

Djibouti/Érythrée: Ismaël Omar Guelleh veut relancer la guerre avec Asmara pour calmer les mécontentements de l’intérieur.

Ad

Réf.  03/C/Juin.2020

Ismaël Omar Guelleh veut relancer la guerre avec Asmara pour calmer les mécontentements de l’intérieur.

Le lieutenant Fouad Youssouf Ali, pilote des forces de l’armée de l’air djiboutienne, a pris la fuite vers l’Éthiopie le 27 mars 2020. Il fut interpellé à Addis-Abeba le 8 avril 2020 et remit à l’autorité djiboutienne le 10 avril 2020.

Depuis son transfert à Djibouti jusqu’au 26 avril 2020, le lieutenant Fouad Yousosuf Ali a été détenu dans les geôles de la police politique djiboutienne — SDS — pour subir toutes sortes de torture afin de l’obliger à accepter de reconnaitre les accusations fabriquées de toutes pièces par le régime de Guelleh.

La preuve, le lieutenant Fouad Youssouf Ali n’est pas poursuivi en qualité d’un officier de l’armée qui a déserté, mais plutôt comme un civil ou politicien. Il n’a pas été traduit devant un cours militaire. Le procureur général de la République de Djibouti, monsieur Djama Souleiman Ali, a confirmé nos doutes par son intervention télévisée du 5 juin 2020. Dans cette intervention, le procureur général accuse ouvertement l’Érythrée d’être responsable de la désertion du lieutenant Fouad Yousosuf Ali et d’avoir fourni des appuis nécessaires dans son projet de déstabilisation de la République de Djibouti — https : //youtu.be/CVaRqs5Aib0.

Ces accusations mensongères du procureur général de la République de Djibouti ne laissent pas indifférent le pouvoir d’Asmara. D’après des sources de la présidence djiboutienne, l’Érythrée aurait interdit aujourd’hui, le 6 juin 2020, le survol sur son territoire l’avion de type Youchen76 — (MF) provenant de l’Égypte et transportant une aide humanitaire destinée à la République de Djibouti.

Ce vol spécial en provenance de l’Égypte a été autorisé à atterrir sur le sol djiboutien par la note n° 125/FOY/DMA/MAECI/2020 du 21 mai 2020.

Profitant de la réponse d’Asmara, le président de la République de Djibouti, Ismaël Omar Guelleh, a tenu aujourd’hui une réunion restreinte avec trois dirigeants de l’armée nationale djiboutienne pour préparer le déclenchement des hostilités militaires à la frontière entre Djibouti et l’Érythrée. La relance de la guerre entre Djibouti et l’Érythrée est une aubaine pour le pouvoir d’Ismaël Omar Guelleh qui commence à vaciller sérieusement depuis les multiples désertions dans l’armée nationale djiboutienne et les manifestations répétées de la population djiboutienne.

Ce n’est pas la première fois qu’Ismaël Omar Guelleh utilise la guerre avec l’Érythrée comme moyen de faire perdurer son régime clanico-mafieux. Déjà, la guerre entre Djibouti et l’Érythrée du 10 au 13 juin 2008 fut une technique pour calmer les grognes qui avaient commencé dans l’armée depuis le début de l’année 2007, année dont a débuté ouvertement le coup d’État clanique dans l’armée djiboutienne.

Cependant, le parti démocrate djiboutien — PADD — s’engage à envoyer un courrier au président de l’Érythrée, son excellence Isaias Afwerki, afin que l’état érythréen ne donne pas une nouvelle occasion à Ismaël Omar Guelleh qui compte casser les grognes dans l’armée nationale djiboutienne.

Vive Djibouti !!!  Vive PADD !!!  Vive la démocratie !!!

En Suisse, le samedi 6 juin 2020

Président du Parti démocrate Djiboutien – PADD – HASSAN CHER HARED

Télécharger ici le communiqué de PADD: https://drive.google.com/file/d/193dlYkmC1M8s6GEvJHEu-1C0y6fwM4vZ/view?usp=sharing


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared