Djibouti : Ismaël Omar Guelleh et l’ex régime du TPLF de l’Éthiopie dirigé par Meles Zenawi sont les créateurs d’Al-shabab.

Djibouti : Ismaël Omar Guelleh et l’ex régime du TPLF de l’Éthiopie dirigé par Meles Zenawi sont les créateurs d’Al-shabab.

Ad

Plus nous faisons de recherches sur les activités criminelles du régime de Gouled/Guelleh, plus le temps passe et plus nous découvrons les dégâts irrémédiables que le régime de Gouled/Guelleh a causés dans le pays et la région.

Il n’y a plus de doute qu’Ismaël Omar Guelleh et l’ex régime du TPLF de l’Éthiopie dirigé par feu Meles Zenawi sont le créateur du groupe somalien islamiste extrémiste dénommé AL-shabab.

Plusieurs éléments ou événements nous confirment les soupçons que nous avions depuis longtemps sur les relations entre les régimes de Guelleh et le TPLF de Meles Zenawi d’un côté et Al-shabab de l’autre côté.

Nous allons choisir des faits que tout le monde connaissait et nous allons vous exposer les points obscurs de l’enquête ou de ces événements :

1 — l’attentat terroriste au restaurant LA CHAUMIÈRE du 24 mai 2014.

Monsieur Muse Robleh Herad un Fourlaba/Isse âgé de 36 ans, et Mme Hodan Mahammud Isse, de l’ethnie Isaaq âgée de 29 ans, se font exploser le samedi 24 mai 2014 vers 18 h UT dans le restaurant « La Chaumière » à Djibouti-ville.

Le 22 mai 2014, leurs gilets explosifs cachés dans un camion commercial, les deux terroristes sont arrivés à Djibouti un jour seulement après que le couple ait traversé la ville frontalière de Lowya — ade avec l’aide d’un membre de la police de l’immigration djiboutienne, Suleiman Waberi.

Les points d’ombre de l’enquête :

A – Le policier de la frontière qui a laissé entrer les deux terroristes et leurs ceintures explosifs n’a pas été dérangé. Il a été écarté de la police et Ismaël Omar Guelleh lui a versé une somme importante pour qu’il monte son business.

B – La garde républicaine a, sur ordre de Guelleh, détruit la voiture qui avait transporté les deux terroristes. L’objectif était de faire disparaître toute trace matérielle qui pourrait aider des enquêteurs indépendants à remonter les pas des suspects ou l’ordre qui n’est autre que Guelleh.

C – La police a eu l’ordre de ne pas mentionner dans l’enquête l’adresse de la maison ou du lieu qui a servi la préparation des terroristes. Le couple qui s’est fait exploser à LA CHAUMIÈRE a dormi et s’est préparés dans une maison située à la commune de Balbala et appartenant à un cousin de Guelleh.

D – les personnes arrêtées pour cette affaire sont des boucs émissaires.

E. – etc.

2 — l’assassinat de Paul Anthony Formosa, le maltais directeur du port de Bosasso.

Le port de Bosasso est l’un des points d’ancrage des gouttes ou bateaux véhiculant les trafics d’armes de Guelleh. Quand la région état de Puntland avait conclu un accord de gestion de leur port avec DPWorld, cette dernière avait délégué à Bosasso feu Paul Anthony Formosa, un Maltais.

Monsieur Formosa a amélioré la sécurité et la gestion du port, ce qui a compliqué et réduit les trafics qui passaient dans ce port. Le sérieux et la rigueur de Formosa ont beaucoup dérangé les trafics d’armes d’Ismaël Omar Guelleh, mais aussi ce dernier y voyait un coup bas de DPWorld.

L’assassinat de Paul Anthony a été préparé dans une villa située à Bosasso et connu sous le nom de « Guriga martida Ciise ». Cette villa a été construit avec les derniers publics de Djibouti est géré par Ismaël Tani, l’ex-chef de cabinet de la présidence de Djibouti.

Le nom utilisé pour cette villa est une couverture, il sert seulement des cachettes ou couvertures aux trafics d’armes de Guelleh et à ses alliés dans Puntland.

Conclusion.

L’attentat terroriste qui avait visé le restaurant LA CHAUMIÈRE, le 24 mai 2014, a été commandée par Ismaël Omar Guelleh qui voulait faire croire aux occidentaux qu’il est menacé par les groupuscules terroristes de la faite qu’il travaille avec eux. Les deux kamikazes croyaient agir ou mourir pour la promotion de l’islam, mais leurs chefs dans Al-shabab savaient que leur acte était un service commandé d’Ismaël Omar Guelleh.

Et l’assassinat de Paul Anthony Formosa, le directeur du port de Bosasso, fut réalisé aussi sur ordre d’Ismaël Omar Guelleh parce qu’il était devenu gênant pour les trafics d’armes de Guelleh et des marchands d’armes de Puntland.

Déjà depuis quelques années, des responsables de la police de Mogadiscio disaient que les assassinats ciblés d’Al-shabab étaient des éliminations commandées comme ceux de la mafia ou des tueurs à gages. L’assassinat d’une jeune étudiante somalienne abattu dans sa classe et revendiqué par Al-shabab avait confirmé les doutes de la police de Mogadiscio.

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared