Djibouti : Les meetings claniques d’Ismael Omar Guelleh et son vaccin chinois qui tue.

Djibouti : Les meetings claniques d’Ismael Omar Guelleh et son vaccin chinois qui tue.

Ad

Depuis le 26 mars 2021, le président de Djibouti, Ismaël Omar Guelleh, organise dans les différentes villes du pays des meetings claniques déguisés en campagnes électorales.

Vu que les mécontentements du peuple prennent des proportions inquiétantes contre le régime clanico-mafieux de Guelleh, ce dernier utilise sa dernière carte, le soutien de son clan (Mamasan) ou en langue somalie — Way toolkayow.

Les membres du clan d’Ismael Omar Guelleh, les mamasan, sont convoqués à participer tous les meetings de leur leader président de Djibouti. Des jeunes, femmes et doyens du clan établissent les listes des membres de leur clan de leurs quartiers et le directeur de la société d’électricité de Djibouti — EDD — leur verse les moyens financiers afin que ces chefs des groupes du clan puissent véhiculer les troupes dans les différents meetings de Guelleh.

Même les membres du clan mamasan de l’extérieur, plus spécialement ceux de l’Europe et de la péninsule arabique ont reçu des billets d’avion pour venir gonfler les meetings de Guelleh.

Ces meetings claniques d’Ismael Omar Guelleh sont des sources des tensions claniques, mais des sources aussi de mort. Depuis le début de ces meetings claniques, les personnes hospitalisées ou décédées à cause du CORONAVIRUS ont augmenté.

D’après le corps médical du pays, le vaccin chinois, Sinovac, qui s’est révélé efficace à 50 % lors d’essais cliniques au Brésil, fait aussi des dégâts à Djibouti. Plusieurs Djiboutiens sont décédés après avoir reçu une injection du vaccin Sinovac.

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared