Djibouti : GLOBAL DIASPORA DJIBOUTIENNE, LA POLICE POLITIQUE EXTÉRIEUR DU RÉGIME DE GUELLEH

Ad

global diaspora _ police politique de l'exterieur d'IOGLa Nébuleuse immigrée du régime se globalise !!!

A l’image du KGB du système soviétique à l’intérieur de l’appareil d’état de l’URSS de l’époque, le monstre soûlard de la rue d’Ethiopie, Guelleh, ayant eu comme seul qualificatif professionnel  en Bulgarie, l’art d’espionner ses concitoyens hier au profit du colonisateur d’hier.

Aujourd’hui, à l’aube du 21 siècle, dans un monde devenu un village, la dictature qui sévit impunément à Djibouti par l’asservissement, l’appauvrissement et la destruction criminelle des djiboutiens, se met au parfum des autres régimes honni de la planète.

Triés sur le volet, composés essentiellement par sa proche famille, où les adhérents du pacte mafieux, du système clanique, en place de père en neveux, les recalés de la société djiboutienne de la Diaspora, les inutiles rescapés  parmi les djiboutiens qui vivent à l’extérieur des frontières nationales, se sont regroupés dans une nébuleuse, rattachée au service du renseignement djiboutien à Djibouti, la police politique du régime mafieux djiboutien, le SDS.

Leur cheval de bataille reste la défense contre vents et marées et par tous les moyens à éradiquer  toute voix discordante des braves militants de la liberté établis dans les pays respectifs.

Réunis au Ministre des Affaires étrangères à Djibouti dans le but de faire croire, via les médias du régime, qu’ils sont des émissaires de l’état couverts de l’immunité diplomatique,  billets et séjours de luxe offert généreusement par le régime, des passeports diplomatiques leur sont attribués pour couvrir leur impunité là où des djiboutiens font usage de leur liberté d’expression pour dénoncer les rouages immondes d’une féroce dictature aux méthodes macabres.

Dans leur répression couverte vis à vis des démocrates djiboutiens de la Diaspora surtout ceux qui mènent un formidable combat pour délivrer les djiboutiens d’un régime qui  use un dispositif répressif lapidaire à tous les niveaux, ils utilisent moyennant des rémunérations financières des somaliens pour détruire les éléments les plus récalcitrants de la jeunesse engagée à Bruxelles.

Un opposant en fit les frais déjà, du réseau de mercenaires  somaliens qui l’ont accusé d’être un danger pour IOG. Ces réseaux somaliens ont la plupart servi dans et pour  le groupuscule Al-shabab ou  dans les réseaux de piraterie en Somalien comme au niveau internationale. Ces réseaux somaliens seront les bras armés de la cellule extérieure de la police politique du régime de Guelleh camouflée sous l’appellation de Global diaspora djiboutienne. Un exemple concret et en activité déjà : monsieur Mahdi Abdi Ibrahim, de son vrai nom, ex agent de l’ambassade de la Somalie à Bruxelles et chargé de la canalisation des collectes d’argent pour le groupuscule extrémiste religieux somalien Al-shabab s’est converti en homme du sale boulot de Guelleh en Belgique.

L’arrivée des recrus pour Bruxelles et UK laisse présager un combat sans merci prochainement au même titre que les centaines de milliers des djiboutiens qu’ils tuent au quotidien par l’asservissement, la misère imposée et la répression en tout genre. Libre à nous, ici, en terres libres, d’user de tous les moyens légaux à notre disposition pour mettre en échec leurs agissements éhontés.

Leurs noms et photos seront envoyés aux autorités des pays occidentaux dont ces cellules seront activées.

HCH


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.