Afrique de l’Est : Au niveau de l’indice de développement humain les pays de la Corne s’accrochent aux 20 dernières places sur 187 pays notés

Chaque année, le Programme de développement des Nations Unies (PNUD) établit un rapport sur ​​le développement humain, application d’un indice de développement humain (IDH), qui se base sur le bien-être humain par la mesure des inégalités, l’éducation, l’espérance de vie et le revenu.

Selon les niveaux de rapport dans le développement humain continue d’augmenter – mais le rythme a ralenti dans toutes les régions et les progrès ont été très inégaux. Les groupes des derniers rangs de développement humain semblent s’améliorer à un rythme plus élevé – à l’optimisme que l’écart entre les premiers rangs et les groupes à la queue de développement humain se réduit.

Zimbabwe, par exemple, a connu la plus grande amélioration de l’IDH en raison d’une augmentation significative de l’espérance de vie – 1,8 années 2012-2013, a presque quadruplé l’augmentation globale moyenne.

Pendant ce temps, les classements restent inchangés aux deux extrémités de l’IDH. Norvège, Australie, Suisse, Pays-Bas et Etats-Unis restent en tête pour cette année encore, tandis que la Sierra Leone, le Tchad, la République centrafricaine, République démocratique du Congo et du Niger continuent de se classer en bas de la liste.

Érythrée est listée à un point d’avance sur la Sierra Leone et au numéro 182 sur 187 pays en gardant la même position depuis 2012. Les pays voisins comme l’Ethiopie, Djibouti et le Soudan sont aux rangs 173, 170 et 166 respectivement. Le rapport mentionne également pour l’Érythrée, en ce qui concerne la migration et la mort de 300 réfugiés érythréens à Lampedusa ont été prise ne compte.

Malgré les gains globaux en matière de développement humain, le progrès dans toutes les régions ralenti sur 2008-2013 par rapport à 2000-2008. Dans les États arabes, l’Asie et le Pacifique, et l’Amérique latine et les Caraïbes, le taux de croissance annuel moyen de l’IDH a baissé de près de la moitié lorsque l’on compare ces périodes.

Les plus fortes baisses des valeurs de l’IDH de cette année ont eu lieu en République centrafricaine, la Libye et la Syrie, où le conflit en cours a contribué à une baisse des revenus.

Le rapport de cette année présente les valeurs de l’IDH pour 187 pays, et est le premier indice d’utiliser les derniers taux des monnaies nationales de conversion de programme de comparaison internationale à parité de pouvoir, publié par la Banque mondiale en mai 2014.

HCH


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :