Djibouti / DpWorld : Guelleh risque d’être ridiculisé à nouveau devant la Cour d’Arbitrage International de Londres.

DP World a fortement réagi en accusant le gouvernement de Djibouti d’avoir pris illégalement le contrôle du terminal à conteneurs de Doraleh par un décret présidentiel émanant du président de la république de Djibouti et rendue publique le soir du jeudi 22 février 2018.

L’opérateur portuaire mondial affirme que la saisie illégale de son terminal à Djibouti est la suite d’un campagne de pression du gouvernement djiboutien qui compte forcer le groupe à renégocier les termes de la concession, contrats qui ont déjà été jugés « justes et raisonnables » par le tribunal d’arbitrage international de Londres dans une procédure d’arbitrage antérieure. Le gouvernement djiboutien avait échoué dans ses tentatives de résiliation des accords en alléguant que les contrats étaient corrompus tant devant la Haute Cour d’Angleterre et du Pays de Galles que devant un tribunal arbitral de Londres dirigée par Sir Richard Aikens, Peter Leaver et Lord Hoffman.

« Pour protéger nos intérêts, nous avons été contraints d’entamer un nouvel arbitrage à Londres le 20 février 2018 contre le gouvernement djiboutien, demandant une déclaration que les contrats sont valides et contraignants pour le gouvernement et d’obtenir des mesures provisoires urgentes », a déclaré DP World dans un communiqué daté du 23 février 2018.

La cour d’arbitrage international de Londres dirigée par la présidente, Judith Gill QC, une singapourienne d’origine anglaise, reconnue comme l’une des principales spécialistes dans le domaine de l’arbitrage international et est classée comme la deuxième personne la plus respectée dans le domaine d’après l’édition 2014 de l’International Who’s Who de l’arbitrage international, aura l’honneur de traiter une fois de plus encore le lubie d’Ismaël Omar Guelleh.

D’après les précédents jugements de la cour d’arbitrage international de Londres, on peut prévisuliser que l’équipe de Guelleh se fera ridiculisé bêtement mais il faut s’attendre à tout parce que les proches de Guelleh font courir dans la ville de Djibouti des rumeurs qui disent que Djibouti disposent aujourd’hui des dossiers sensibles qui mettra à mal DPworld.

Ces rumeurs soutiennent  aussi que Djibouti est passé par une société chinoise des hackers pour pirater les données de DPworld et a aspiré des données sensibles.

Rumeur ou réalité ?

Le procès devant la Cour d’Arbitrage International de Londres nous dévoilera la vérité.

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :