Somaliland : à l’intérieur du territoire la Somaliland utilise son drapeau et au niveau internationale celui de la Somalie.

La Somaliland sous le drapeau de la SomaliePar le président H.E A M M Silanyo

Aujourd’hui, le 18 Mai 2014, la Somaliland, état autoproclamé du Nord de la Somalie, fête son indépendance. La difficulté première des dirigeants de cet état région est de jouer le double langage.

Quand ils sont au niveau national la Somaliland est un état indépendant et reconnu et au niveau international ils prennent le titre de région autonome de la Somalie. La seule et unique victime de ce double langage et de la politique hypocrite est la population de la Somaliland.

Bien que les politiciens savent qu’il est impossible de s’attendre à une reconnaissance internationale pour plusieurs raisons :

1 – Une nation ou un état regroupant une même confédération tribale, la Somalie, ne peut être division alors que l’Ethiopie qui regroupe plus d’une centaine d’ethnie arrive à rester uni ;

2 – des tensions graves existent entre les cinq communautés qui composent et sont le créateur de la Somaliland ;

3 – etc…

Le drapeau sur la photo et L’extrait ci-dessous tiré du discours de leur président en dit large sur la difficulté de trouver une reconnaissance.

« En 2005 une mission de l’UA qui s’est penché sur ce que nos dirigeants et les citoyens avaient construit ensemble depuis que nous avons déclaré l’indépendance en 1991.
La mission a trouvé que notre progrès était «unique» dans l’histoire politique de l’Afrique et a recommandé que l’UA  » devrait trouver une méthode spéciale de traiter cette affaire en suspens. Huit ans plus tard, le Somaliland est toujours en attente. Alors que nous célébrons notre 23e anniversaire en tant que nation indépendante demain, nous nous trouvons toujours dépourvu de reconnaissance de notre propre continent.
L’un des principes de la fondation de l’UA a été le respect des frontières au moment de l’indépendance. La demande de reconnaissance du Somaliland ne contredit pas cette doctrine.
Peut-être plus important encore, nous croyons que notre cas de reconnaissance est encore plus fort aujourd’hui qu’en 2006.
Les années qui ont suivi ont montré que notre pays est construit sur ​​des bases très solides. Les relations entre nous et la Somalie – avec qui nous avions une union désastreuse depuis trois décennies – se sont également améliorées. Nous avons convenu d’un programme ambitieux de coopération à travailler ensemble pour lutter contre le terrorisme, l’extrémisme, la piraterie, la pêche illégale, les crimes graves de dumping et d’autres toxiques.
Cette coopération est importante non seulement pour nos deux pays, mais aussi pour toute la région et dans le monde. La Corne de l’Afrique demeure une source de tension et de conflit. Mais la Somaliland ne peut jouer pleinement son rôle en aidant la paix et la stabilité à moins que nous sommes traités comme des partenaires à part entière de la communauté internationale.
L’UA est né de l’espoir de nouveaux pays qui ont cru, ensemble, ils pourraient aider mutuellement à grandir et à prospérer.
Au cours des 23 dernières années, le Somaliland a montré ce qui peut être réalisé avec courage et le travail acharné. Nous demandons maintenant la chance d’être accepté en tant que membres à part entière de la communauté africaine afin que nous puissions construire sur les fondations solides que nous avons mises en place et aider à stimuler le progrès à travers le continent.
M. Silanyo est le président du Somaliland. »

HCH


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.