Kenya: Nairobi compte être le premier pays à privatiser des autoroutes en Afrique de l’Est

autoroute kenyaLe Kenya compte privatiser la construction et la maintenance de certaines autoroutes importantes dans les deux prochaines années, ont déclaré lundi des officiels.

Le secrétaire principal du ministère des Transports et des Infrastructures, John Mosonik, a déclaré lors d’un forum sur les infrastructures à Nairobi que le gouvernement a déjà recruté des conseillers en transaction pour les trois grands projets routiers.

« Les consultants nous conseilleront sur le meilleur moyen d’impliquer le secteur privé dans le financement des projets d’infrastructures à capitaux intensifs », a déclaré M. Mosonik lors d’une réunion consultative sur les projets qui seront entrepris via les Partenariats Public Privé (PPP) au ministère des Transports.

L’événement d’un jour a réuni les décideurs politiques et le secteur privé pour développer des moyens appropriés capables d’améliorer le réseau routier du pays.

La Banque mondiale a fourni une assistance financière au Kenya pour le recrutement de conseillers en transaction.

Les conseillers en transaction aideront à préparer un plan de transaction et des documents d’appel d’offre pour assister le gouvernement à identifier l’acteur du secteur privé le plus qualifié pour entreprendre des projets PPP.

Un des trois projets routiers qui sera privatisé est l’autoroute de 485 kilomètres reliant Mombasa à Nairobi.

M. Mosonik a ajouté que le tronçon de l’autoroute transafricaine reliant Nairobi à Nakuru sera également privatisé.

L’officiel du gouvernement a indiqué que les conseillers en transaction achèveront au cours des six prochains mois les rapports de faisabilité et sur l’évaluation de l’impact environnemental sur trois réseaux routiers identifiés.


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :