Érythrée :  » Nous sommes toujours debout, toujours vivant avec les ardeurs du socialisme-marxiste! « 

Isaias AfeworkiLes Sanctions, la guerre psychologique, la propagande, le financement de son opposition, le soutien militaire pour les voisins, l’Occident a tout essayé pour briser l’Érythrée. Mais c’est l’Érythrée qui est vainqueur et continue la marche en avant d’après leur président, Issayas Afewerki.

Certains l’appellent le  » Cuba d’Afrique ». « Nous ne voulons pas être classés », disent-ils maintes fois, et chaque fois qu’on leur demande si l’Érythrée est un pays socialiste.

La plupart des dirigeants de l’Érythrée, la plupart de ses penseurs, sont soit des marxistes, ou tout au moins leurs cœurs sont très proches des idéaux socialistes. Mais il y est très peu abordé le socialisme dans ce pays, et il n’y a presque pas de drapeaux rouges. Le drapeau national érythréen est au centre de tout ce qui se passe, alors que l’indépendance, l’autonomie, la justice sociale et l’unité doivent être considérés comme les piliers fondamentaux de l’idéologie nationale.

Selon ses responsables:

« L’Érythrée enregistre des succès, des réalisations substantielles, en ce qui est défini par l’Organisation des Nations Unies comme des« Objectifs du Millénaire pour le développement », en particulier en assurant un enseignement primaire gratuit pour tous; assurer l’émancipation des femmes et l’égalité des femmes dans tous les domaines. Dans la santé, elle a réalisé une réduction spectaculaire de la mortalité infantile, ainsi que la réduction de la mortalité maternelle. À cet égard, l’Erythrée est considérée comme exemplaire en Afrique; quelques autres pays ont réalisé tant que ça. Ainsi, malgré tous les obstacles que le pays est confronté, l’image est presque positive.  »

« L’Érythrée continue sur la voie nationale. Il a une vision progressiste dans la construction de l’unité nationale. L’Érythrée est une société multi-ethnique, multi-religieuse. Il dispose de neuf groupes ethniques, et deux grandes religions: le christianisme et l’islam. Les deux religions coexistent harmonieusement, et c’est principalement en raison de la culture de tolérance, que la société a pu se construire pacifiquement. Il n’y a pas de conflit ou d’animosité entre les groupes ethniques ou des groupes religieux. Le gouvernement et les gens désirent tant maintenir cette unité nationale ».

Mais l’Érythrée est vraiment un pays socialiste?

HCH


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :