Kenya : le britannique De La Rue cité dans un scandale au sein de la Banque centrale…

bourse de NairobiL’entreprise britannique De La Rue qui est spécialisée dans des impressions sécurisées, dont celles de la monnaie britannique, est aujourd’hui citée dans un scandale qui place plusieurs hauts dirigeants de la Banque centrale kenyane (CBK) sous la menace éminente de poursuites judiciaires.

Mardi 7 janvier 2014, on apprenait des média kenyans qu’un dossier de la commission anti-corruption, mentionnant les noms des hauts dirigeants de cette institution dont il n’a pas été possible d’avoir les identités, qui avaient été transmis au procureur de la république suggérant de les inculper.

Toujours selon cette information, l’acte d’accusation porte sur l’attribution par ces responsables de la banque centrale, d’un contrat d’impression monétaire à l’entreprise De La Rue sur des bases qui n’ont été ni transparente, ni l’objet d’un processus d’appel d’offre, faisant « perdre des milliards de shillings aux contribuables kenyans ».

L’affaire fait suite au rapport rendu en 2013 par une commission parlementaire qui met en évidence le fait que le contrant entre la CBK et De La Rue annulé, les coûts de production de monnaie avaient été revus à la baisse dans le cadre d’un appel d’offre régulier

Le rapport attribue aussi une grande partie de la responsabilité de l’irrégularité au Professeur Njuguna Ndung’u, actuel gouverneur CBK, et l’ancien ministre des Finances Amos Kimunya, contre lesquels l’ouverture d’une enquête est préconisée.

L’affaire semble cependant plus complexe. Lorsqu’en septembre 2013 elle avait éclaté, le gouverneur de la CBK avait indiqué qu’il avait toujours été contre la joint-venture entre le trésor public et De La Rue.

En 2012, l’entreprise britannique avait fait savoir qu’elle fermerait son unité kenyane si la Banque centrale ne lui octroyait pas le contrat décennal d’impression de monnaie. Une menace qui semble écartée aujourd’hui puisque De La Rue affiche des ambitions sur tout le marché sous régional.

Agence Ecofin

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :