Djibouti : La restitution de l’usine à eau minérale Vitall enrichira les Horone/Issa qui sont une menace pour le régime de Guelleh, dit Ali Abdi.

Djibouti : La restitution de l’usine à eau minérale Vitall enrichira les Horone/Issa qui sont une menace pour le régime de Guelleh, dit Ali Abdi.

Ad

Monsieur Omar Moussa Hassan, un Horone/Issa, qui réclame depuis longtemps l’usine à eau minérale Vitall s’est fut empêché par le ministre de la Communication chargé des Postes et des Télécommunications, Abdi Youssouf Sougueh dit Qaliye, ce jeudi 25 avril 2019, la réouverture de cette usine.

L’usine d’embouteillage d’eau, la marque Vitall, implantée dans la région d’Arta, appartient au jeune entrepreneur Omar Moussa Hassan, un Horone/Issa. L’usine a été enregistrée au nom de Dirieh Ali Mawel sur ordre de Kadra Mahamoud Haid.

Le problème de cette usine perdure depuis plus de deux ans parce que c’est, d’après des sources proches de la présidence, la marraine de la mafia djibouto-somalienne, Kadra Mahamoud Haïd, qui tire les ficelles dans cette affaire et désire se l’approprier.

L’ex ministre des Télécommunications et Poste, le vieux Ali Abdi, devenu depuis son départ à la retraite un consigliere de la mafia de la Corne, la procureur de général de Djibouti – Djama Souleiman Ali (un Dulbahante/Harti/Darod) – le bras armé de la mafia, le chef d’état-major de la gendarmerie — le colonel Zakaria Hassan Aden, et l’actuel ministre de la Communication chargé des Postes et des Télécommunications — Abdi Youssouf Sougueh dit Qaliye (Horone/Issa), ont eu l’ordre de bloquer l’usine

Les juges du tribunal commercial de la justice djiboutienne ont depuis longtemps clarifié les choses et déclarés que l’usine appartenait à Omar Moussa Hassan, mais le vieil Ali Abdi, le consigliere de la mafia, s’est permis de se déplacer au palais de la justice et d’arracher les juges l’ordonnance du jugement. Ali Abdi a déchiré le document de la justice devant les juges et tenu les propos suivants : « Nous ne pouvons accepter une telle usine dans la main d’un Horone/Issa parce qu’autant d’argent dans la main d’un Issa est une menace pour le pouvoir d’Ismaël Omar Guelleh. »

Et un haut responsable de l’administration de la région d’Arta nous a rajouté qu’une milice Bah-Fourlaba/Mamasan armée surveille l’usine depuis une semaine.

Suite à cette gaffe du vieil Ali Abdi, il est clair que c’est Ismaël Omar Guelleh, le parrain de la mafia, et Kadra Mahamoud Haïd, la madone de la mafia, qui ont ordonné l’expropriation de l’usine à Omar Moussa Hassan.

À suivre…

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared

There is 1 comment for this article
  1. Pingback: Reba Fleurantin