Soudan du Sud / Éthiopie : Leaders des rebelles de Soudan du Sud accusent le gouvernement de Juba d’armer les rebelles éthiopiens

rebelle sud soudanLes responsables de la faction de l’opposition du Mouvement populaire de libération du Soudan du Sud (SPLM-IO) dirigé par l’ancien vice-président, Riek Machar, ont accusé le gouvernement de Juba du président Salva Kiir de soutenir les nouveaux rebelles éthiopiens contre Addis-Abeba.

« Nous avons reçu des informations du terrain que le régime dictatorial à Juba a eu recours à l’hébergement, l’organisation, la formation et l’armement des rebelles éthiopiens », a déclaré le porte-parole de Machar, James Gatdet Dak.

Dak dit : « le gouvernement Salva Kiir a aidé à recruter des combattants rebelles éthiopiens des communautés  Oromo, Anyuak, Nuer et une communauté sud-soudanaise, Murle, afin de déstabiliser la région occidentale de Gambella, en territoire éthiopien ».

Le responsable rebelle a déclaré qu’un nombre important des rebelles éthiopiens auraient également pris part à l’offensive du gouvernement contre les récentes positions du SPLM-IO dans l’est de l’État du Haut-Nil, qui dit-il visait à avancer vers la frontière éthiopienne.

« Les rebelles éthiopiens ont pris part à l’offensive récente que le gouvernement a lancé de Guelguk. Leur objectif était d’avancer vers la frontière éthiopienne et traverser dans la région de Gambella pour lancer des attaques contre le gouvernement éthiopien, « at-il encore dit.

Différentes sources ont indiqué que les troupes éthiopiennes ont commencé à se déployer en vue de leur frontière commune avec le Soudan du Sud en réponse aux éventuelles attaques visant à entraver les prochaines élections en Éthiopie.

Dans l’anonymat des responsables de la région Gambella ont nié les accusations du SPLM-IO de soutien de Juba aux rebelles éthiopiens et leur participation dans les récents affrontements militaires.

Le nouveau groupe rebelle éthiopien est, dit-on, dirigé par l’ancien gouverneur de la région de Gambella, Thowat Pal Chai, qui a joué un grand rôle dans l’établissement de camps pour le SPLM / A en 1983 au cours des 21 années de guerre civile avec le Soudan.

Parmi les camps qu’il avait aidés figure celui de  l’ancien chef de guerre, John Garang, qui comprenait les quartiers généraux militaires, Bilpam et camps de réfugiés d’Itang, Dimma et Pinyudo, tous situés dans le territoire de la région de Gambella.

Pal Chai, qui est en exil depuis 1991, purgeait une longue peine sous l’ancien président éthiopien Mengistu Haile Mariam qui a été renversé par le gouvernement actuel.

La relation entre Juba et Addis-Abeba a atteint son plus bas niveau quand le gouvernement du président Kiir a commencé à soupçonner l’Ethiopie d’appuyer le chef de l’opposition, Machar. Kiir a également a également accusé le Kenya de soutien pour le groupe de Machar.

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Related Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :