Ethiopie / Egypte : Le Caire veut imposer sa vision même s’elle n’est pas du goût de l’Ethiopie

Le ministre égyptien d’Irrigation, Hossam El-Moghazi, a dit à la chaine privée Mehwar que l’Egypte a une nouvelle «vision» en ce qui concerne le Grand Renaissance Dam de l’Éthiopie, grand barrage hydroélectrique, devant la prochaine série de pourparlers dans la capitale soudanaise.

El-Moghazi a annoncé que la délégation égyptienne se rendra à Khartoum le 24 Août pour deux jours de discussions.

« L’Egypte a une nouvelle vision, qui n’affectera pas la part de l’eau de l’Egypte, et nous nous attendons à ce que l’autre partie y répond», a déclaré El-Moghazi.

Pendant ce temps, le ministre a confirmé que les images satellites égyptiens ont révélé que la construction n’a pas encore commencé sur la partie du barrage qui réserver l’eau de Nil.

Le projet a été une source de préoccupation pour le gouvernement égyptien depuis mai 2013, lorsque les images de la construction du barrage éveillent l’inquiétude du public quant à l’effet possible sur l’approvisionnement en eau potable de l’Egypte.

L’Ethiopie soutient que la part de l’eau de l’Egypte ne sera pas affectée négativement par la réussite du projet, qui doit être plus grand barrage hydroélectrique de l’Afrique.

Les prochaines négociations tripartites entre l’Egypte, l’Ethiopie et le Soudan étaient initialement prévus pour avoir lieu au Caire, mais ont ensuite été déplacés à Khartoum.

Les négociations devraient se développer sur sept principaux points que le président Abdel-Fattah El-Sisi de l’Egypte et le Premier ministre éthiopien Hailemariam Desalegn ont préalablement discuté lors d’une réunion à la fin du mois de Juin 2014- parmi eux, favorisant le dialogue et la coopération entre les deux pays, ainsi que des projets régionaux pour répondre à la demande croissante d’eau.

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.