Djibouti: Après les salves de Washington, Ismaël Omar Guelleh est à nouveau contraint d’essuyer…

Après leur écrasante victoire à Washington qui a contraint le Président autoproclamé de Djibouti à la débâcle, la diaspora Djiboutienne a décidé de poursuivre sans faillir un seul instant le tyran Ismaël Omar Guelleh pour l’empêcher de respirer sur les terres de l’Oncle Sam. Pour sa prochaine visite officielle prévu le 7 août à Minnesota , suivi de son hospitalisation sur une non négligeable période d’une semaine dans l’Etat de Minnesota, les Djiboutiens ont décidé de ne lui accorder aucun répit à celui qui les a contraint à l’exil en Amérique comme en Europe ou ailleurs.


C’est sur les terres de Monsieur Ali Sultan, représentant officiel du parti politique d’Uguta-Toosa que va se dérouler le dernier bras de fer entre l’opposition Djiboutienne et la dictature agonisante. Notre camarade Ali Sultan, diplomate, connu pour sa maîtrise de la langue afar et somali fera honneur à la lutte pour l’avènement de Etat de droit à Djibouti avec la contribution des militants très motivés de la coalition de l’USN Minosetta et de l’USN-USA parmi lesquels se trouve le célèbre Max Chawki dont les commentaires incisifs sont très appréciés par ses compatriotes. Said Bileh, Aden Hachi, Hidalgo mais aussi Mohamed Jama ont à nouveau prévu de frapper fort!
Pour être exhaustif, comment ne pas mentionner l’avant-garde de l’opposition Djiboutienne MonsieurAbdallahAbdou deSanFrancisco, présent sur tous les fronts.Aux Etats- Unis d’Amérique, les Djiboutiens Américains ont montré leur capacité de mobilisation au-delà des clivages et des intérêts partisans qui pénalisent l’opposition de l’intérieur et celle d’Europe. Ils ont su faire sienne les valeurs de la démocratie américaine et de la liberté d’expression dans la diversité dont les États-Unis demeurent la patrie exemplaire.

Une nouvelle page de l’histoire Africaine est en train de s’écrire sous nos yeux. C’est la fin de la récréation qui a sonné pour tous les tyrans agonisants du continent Africain qui s’accrochent au pouvoir depuis des décennies, du Togo en passant par la Gambie, le Congo, le Burkina-Faso, le Tchad etc…

Il est désormais possible de parler du rêve AFRICAIN et bien sûr Djiboutien…

God Bless América !
Houssein IBRAHIM HOUMED

 


 Share

Share this post:

Related Posts

Comments are closed.