Somalie/Djibouti : le ministre délégué à la défense de la Somalie confirme que Djibouti livre des armes à Al-shabab.

Somalie/Djibouti : le ministre délégué à la défense de la Somalie confirme que Djibouti livre des armes à Al-shabab.

Ad
Les ministres de la défense de la Somalie

Le mois d’avril 2019, la commission chargée de la défense au parlement somalien a tenu des séances avec le ministre de la Défense — Hassan Ali Mahamed, le ministre délégué à la défense — Mohamed Ali Hagaa, pour effectuer des investigations sur la sécurité, les trafics d’armes, la situation des groupes extrémistes religieux (tels qu’Al-shabab, etc.) et la situation des forces de défense du pays.

Monsieur Hassan Ali Mahamed est de l’ethnie Digil & Mirifle et monsieur Mohamed Ali Hagaa est du clan Odahgobe/Issa.

Le ministre délégué à la défense, Mohamed Ali Hagaa, est un ami intime du colonel Mohamed Djama Doualeh, commandant de la garde républicaine de Djibouti, et le chef du Bureau Mouvements du Port de Djibouti (Ex-Capitainerie), Mohamed Moussa Abar dit Gaucher. Mohamed Djama Doualeh et Mohamed Moussa Abar sont de l’ethnie Issa comme le ministre somalien, Mohamed Ali Hagaa.

Les propos suivants sont les traductions des moments forts de la vidéo suivante : https://youtu.be/vOGcaC5xP5Q

À 1 min 39 s de la vidéo, le ministre délégué à la défense dit que Sadiq Omar Houssein dit Sadiq John, responsable de la sécurité de la région Banaadir, a reçu des armes de Djibouti sans informer le ministère de la Défense. Il rajoute que Sadiq John avait reçu de Djibouti 200 AK47 et 100 pistolets.

À 2 min 8 s de la vidéo, le ministre délégué dit : « Nous avons commandé de Djibouti 2700 AK47 cette année 2019 et nous avons reçu que 2160 AK47. 700 AK47 sont destinés à la police de Banaadir ».

Le ministre délégué prétend que l’embargo sur les armes visant la Somalie ne concerne pas les armes de petits calibres ou armes légères tels que les Ak47, les pistolets, les roquettes, etc.

À 6 min 30 s de la vidéo, on voit le ministre délégué énervé qui dit à la commission : « vous ne pouvez rien contre nous. Je sais que votre projet est de nous chasser du gouvernement, mais si vous transmettez le rapport au parlement à l’ONU ça sera un séisme. »

À 7 min 27 s de la vidéo, le député Fiqi, ex-directeur des services de renseignement somalien, dit que l’effectif des forces armées nationales n’a pas augmenté or les munitions et les armes ont été distribués à des soldats fantômes. Il rajoute que les munitions commandées à l’époque du président Hassan Sheikh Mohamoud sont toujours dans les dépôts de l’armée et on nous parle beaucoup d’autres commandes faites depuis 2 ans environ.

À 15 min 5 s de la vidéo un parlementaire demande aux deux ministres du gouvernement somalien de donner la suite réservée aux armées commandées de Djibouti et de la Chine.

À 21 min 36 s un député dit aux deux ministres : « les contingents des forces armées stationnées à la région Bakol sont les meilleurs au niveau de résultat. C’est marqué sur les documents du ministère de la Défense que vous donniez des armes, des munitions et des tenus militaires chaque mois, or le contrôle fait sur place cette année montre que depuis 3 ans les forces de Bakol ont eu que des munitions ».

En conclusion, la commission du parlement a conclu que les deux ministres n’ont pas pu répondre clairement aux questions de la commission et que le peu des réponses reçus n’était pas à la hauteur de l’attente de la commission.

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared