Djibouti : La jeunesse diplômée condamné par leurs propre Gouvernement

police de DjiboutiDepuis  le collège, je suis   très  intéressé  par  la chose  publique  donc par  la politique .Je  ne suis  partisan  d’aucun  parti  , de même  que je n’ai jamais  soutenu l’UMP (Coalition en pouvoir ).

Comme  tout  le monde  le sait , la situation politique  qui  prévaut  actuellement  dans  le Pays  a des origines lointain , avec  cette  crise post électoral du février 2013 , la situation s’aggrave de plus en plus .Je ne passerai pas  en revue  toutes  ces  causes  lointaines .Ce que  compte  aujourd’hui , c’est  la construction  du Pays .Et  celle-ci  est l’affaire  de  tous les Djiboutiens , hommes et  femmes  , petits  et grands.

Elle  revient  plus particulièrement   à nous, la jeunesse   d’aujourd’hui   qu’elle soit   au Pays   ou à l’étranger. Car les hommes  qui sont  au  pouvoir   ont conduit le Pays  dans  un état  de délabrement .C’est  à dire  que  la tache  qui  nous attend  demain  est longue  et  ardue  .Mais  nous  aurons  de  toute  façon  à  corriger  vos  bêtises  messieurs  les responsables   politiques .

Cette jeunesse  doit être  préparée  et  considérée comme une force  .Il  est dangereux  qu’une jeunesse  soit écartée  de  la vie  politique  du Pays .Sachez que  nous sommes   des électeurs  et que  notre  poids  lors des  consultations  électorales  doit  être  pris  en considération  .Car  Djibouti  est  un Pays  en voie  de  développement (j’allais  dire  en voie  de destruction)  et  les  18  et  30 ans  font  plus 50 % de  la Population  totale  .C’est un chiffre non négligeable .

C’est qui est très touchant plus de 200 diplômé ont été arrêté aujourd’hui

Ils étaient  mes  camarades de classes  en Licence à l’Université de Djibouti  vient d’être arrêté  puis transféré  au centre  de rétention de NAGAD. Pour qu’elle cause ?

Pour demander un emploie digne de leurs diplôme ou une bourse  pour continuer leurs études à l’étrangers.

La jeunesse , une fois diplômé d’une licence à l’université de Djibouti , c’est la rue qui nous attendent  , puisque le marché de travail est trop saturé ou il te faut un pousse pour accéder un poste , demander une bourse , y a pas de bourse à part les 5 premiers de chaque promotions .Déposer un visa pour continuer ses études aux université Européenne , le Chef de l’état a demander au consulat  français de réduire le nombre d’octrois au visa .

Alors la jeunesse Djiboutienne a été condamnée par le propre chef de l’Etat.

Auteur : Etudiant anonyme


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.