Djibouti / Chine : Par des explosions, la Chine détruit la faune sous-marine à Djibouti et met en danger la navigation du Bab-el-Mandeb

Djibouti / Chine : Par des explosions, la Chine détruit la faune sous-marine à Djibouti et met en danger la navigation du Bab-el-Mandeb

Ad

Les explosions sous-marines massives de la Chine sur la base militaire de Djibouti posent un risque énorme pour l’environnement. Des satellites ont capturé une explosion d’un diamètre de 110 mètres le 6 décembre 2018. Ces explosions ont gravement endommagé l’environnement dans la région de la mer Rouge et du golfe d’Aden.

La première base militaire de la Chine à l’étranger, à Djibouti, dans l’état de l’Afrique de l’Est, est un méga forteresse en construction depuis quelques années maintenant.
La base principale est maintenant terminée, avec un héliport, un dépôt de munitions et un système automatisé d’approvisionnement en chaîne. Mais à présent, la marine de l’armée de libération du peuple (PLAN) tente de construire sept jetées au nord-ouest de la base, dont une réservée à l’usage exclusif de la marine. Au cours de ce processus, il a effectué des explosions sous-marines et a éventuellement causé des dommages considérables à l’environnement.

Au fil des ans, la Chine a acquis la réputation de ne pas se soucier suffisamment de l’environnement lorsqu’il s’agit de construire et de récupérer des terres de la mer en particulier pour la construction à des fins militaires.

Des images satellitaires montrent ce que fait la Chine à Djibouti et dans la région de la mer Rouge et du golfe d’Aden. Les travaux de construction des nouveaux jetés ont commencé en mai 2018 et se sont poursuivis à un rythme très rapide pendant près d’un mois. Mais ensuite, il a ralenti, probablement à cause des conditions météorologiques de la région. Puis, en septembre-octobre 2018, les travaux de remise en état se sont accélérés. Des mouvements intenses des chaluts et navires de pêche ont été observés depuis. De nouveaux blocs préfabriqués de 30 mètres x 15 mètres ont été installés pour agrandir davantage les jetées.

La Chine semble s’être opposée aux conventions internationales en matière de comportement responsable en utilisant des explosifs lourds et puissants pour creuser dans les fonds marins afin de construire le prolongement de la jetée.

Des ondulations ont été observées à la surface de l’eau jusqu’à 250 mètres de l’épicentre de l’explosion. Une telle explosion sous-marine, visible sur l’imagerie satellite, indique qu’un grand nombre d’explosions ont été effectuées régulièrement à cet endroit.

Les explosions sous-marines à haute intensité pourraient poser un grave danger pour la vie marine dans cette zone. En outre, ils pourraient également être dangereux pour le trafic maritime, car leur emplacement est très proche des principales lignes de communication maritimes pour les navires civils et militaires.

À suivre…

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared