BINTU, la capitale de la région pétrolifère, est tombée dans la main des forces rebelles de Riek Machar

Paloch - petrole Soudan du SudL’armée sud-soudanaise a reconnu avoir perdu le contrôle de la ville pétrolière stratégique de Bentiu face aux rebelles.

Rudement disputée depuis des mois, Bentiu, capitale de l’Etat pétrolier d’Unity, a été reprise par les rebelles de l’ancien vice-président Riek Machar.

Une offensive gouvernementale menée au début de l’année avait en effet repoussée les rebelles en dehors des villes majeures.

Les forces rebelles de l’ancien vice-président Riek Machar ont lancé un ultimatum aux compagnies pétrolières, exigeant qu’elles cessent toute production et qu’elles évacuent leurs employés dans la semaine.

Le gouvernement du président sud-soudanais Salva Kiir et les rebelles dirigés par Machar n’ont cessé de s’accuser mutuellement de violer l’accord de cessez-le-feu mis en place en janvier dernier.
Le conflit sud-soudanais, qui a fait des milliers de morts et plus d’un million de déplacés, a éclaté le 15 décembre 2013 à Juba.

Alimenté par une rivalité politique entre deux hommes, ce conflit oppose le président sud-soudanais Salva Kiir à son ex-vice-président Riek Machar, limogé en juillet 2013.

Les combats au Soudan du Sud affectent l’économie du pays. La production de pétrole, source principale de revenu du gouvernement Sud-soudanais, a chuté de 20 % depuis le début du conflit il y a quatre mois.

Le pétrole fournissait près de 95 % des revenus du gouvernement sud-soudanais, qui après des décennies de guerre civile, avait obtenu son indépendance il y a moins de trois ans.

Le Soudan du Sud s’est séparé du Soudan en 2011 après un long conflit sanglant, pour devenir l’Etat le plus récent au monde.

BBC


 Share

Share this post:

Related Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :