Ouganda : Al-Shabab est soupçonné d’avoir assassiné le procureur chargé du dossier des membres du groupe extrémiste somalien

Explosion-OugandaLa police ougandaise a déclaré ce mardi qu’ils cherchent à savoir si le meurtre d’un procureur à Kampala a été l’œuvre du groupe islamiste extrémiste somalien Al-Shabab.

Joan Kagezi, un procureur menant le procès en cours d’environ une douzaine d’hommes face à des accusations de terrorisme, semble avoir été la victime d’un assassinat ciblé, a déclaré ce mardi, Patrick Onyango, un porte-parole de la police dans la capitale ougandaise.

Il y a beaucoup de suspects possibles, y compris al-Shabab, mais il est trop tôt pour procéder à des arrestations, a-t-il dit.

« Nous ne pouvons pas exclure al-Shabab … parce que c’est les principals suspects à cause des actions terroristes réalisés, » a-t-il dit, se référant à la détention en Ouganda de suspects accusés d’être impliqués dans les attentats de juillet 2010 dans lequel plus de 70 personnes étaient tué tout en regardant la finale de la Coupe du monde de football à la télévision.

L’ambassade américaine en Ouganda a condamné l’assassinat du procureur dans un communiqué publié ce mardi dans lequel Kagezi le décrit comme une «héroïne à l’avant-garde de la lutte contre la criminalité et le terrorisme. »

« Les Etats-Unis réitère son soutien aux efforts du gouvernement ougandais à combattre le terrorisme international, dans lequel Joan Kagezi a joué un rôle de premier plan, » a indiqué le communiqué. «Nous sommes solidaires avec les Ougandais et le gouvernement ougandais qui cherchent à traduire en justice les auteurs de ce crime odieux. »

Onyango, dit Kagezi, a été abattu de deux balles par des hommes armés lundi soir après avoir quitté sa voiture – dans lequel elle voyageait avec deux de ses enfants en retour du travail – pour acheter des provisions dans une banlieue de Kampala. Après s’avoir visé deux fois dans la tête et du cou, les hommes armés se sont enfuis sur une moto pendant dans la circulation des véhicules lourds, a-t-il dit, citant les propos de témoins oculaires.

Le meurtre a choqué l’Ouganda au moment même des avertissements répétés disaient qu’Al-Shabab complote des nouvelles attaques en Ouganda.

Le dernier avertissement, publié la semaine dernière par l’ambassade des États-Unis, dit qu’il y avait une menace terroriste contre des endroits où les étrangers se rassemblent souvent à Kampala.

L’Ouganda a fourni des troupes dans une mission de paix de l’Union africaine en Somalie, la raison pour laquelle Al-Shabab avait effectué les attaques de 2010.

 

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.