Quand l’accord de défense du 25 février 2014 interpelle l’USN.

Mohamed Isse

La meilleure façon de soutenir le formidable combat que mène l’USN contre le régime dictatorial d’d’Ismail Omar Guelleh est de l’encourager dans la voie de la transparence et de la vérité.
A ce jour, si l’USN conteste avec raison la légalité d’une assemblée nationale non élue par le peuple, rien ne nous garantit pour autant que demain , celle-ci ne va pas entériner toutes les actes législatives adoptées par l’Assemblée d’Ismail Omar Guelleh depuis le 23 févier 2013, ( y compris la loi de ratification de l’accord de défense signé avec la chine le 25 février 2014), tant qu’elle n’aura pas clarifié sa position par rapport à ces actes en les déclarant nuls et non avenus.
Le risque existe de voir l’USN s’empêtrer dans une flagrante contradiction vu que sa charte constitutive non plus ne se prononce pas sur cette question.

Mohamed Isse

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :