Ethiopie : Pourquoi est-ce que seules les élites Amharas dénoncent le fédéralisme ethnique éthiopien?

http://www.hch24.com/wp-content/uploads/2014/03/Régions-et-zones-administratives-en-Ethiopie

Il s’agit d’une attaque coordonnée contre le droit des nations et des nationalités à l’autodétermination en Ethiopie. Cette campagne est menée exclusivement par l’élite Amhara, dans le but de créer des illusions parmi le grand public.

Ils attribuent faussement l’échec et les brutalités de l’EPRDF, parti au pouvoir en Ethiopie, à sa politique de fédéralisme ethnique. L’Ethiopie avait adopté le programme du gouvernement fédéral au début des années 1990 sur une base ethno- linguistique dans le but de décentraliser les structures fortement centralisées dont dominés les Amharas  dans l’Ethiopie impériale.

En attribuant l’échec du régime au pouvoir et au fédéralisme ethnique, les élites Amhara veulent marquer deux buts : reprendre le palais de Ménélik et empêcher l’autodétermination de nations accordées par la constitution de 1994, du moins en théorie. Ils se réfèrent sèchement à cette disposition que la politique.

En effet, il est difficile pour les personnes ordinaires à démêler les échecs socio- économiques et politiques de l’EPRDF des soi-disant « mécontentement » du fédéralisme ethnique. Cependant, ce n’est pas en raison de la défaillance de la structure en soi, mais plutôt du refus du régime d’appliquer les droits prescrits par la Constitution des nations.

Dans leur plaidoyer pour un retour à la structure étatique centralisée d’avant 1991, ces élites critiquent souvent le fédéralisme ethnique comme étant la source de l’affaiblissement de l’identité éthiopienne. Chaque fois que les affrontements tribaux se produisent- y compris les cas où les tribus en conflit partagent la même origine ethnique – l’élite Amhara blâme délibérément le fédéralisme ethnique, trompe le public et attise l’opinion publique contre la structure fédérale. Dans ce contexte, ils essaient d’utiliser les griefs du public envers le régime de leur ordre du jour déguisée avec pour une unique objectif, la renaissance d’un état impériale.

En outre, étant donné qu’ils ne peuvent pas démanteler l’autodétermination seul, les élites Amhara espèrent duper le publique pour à la fois abolir le fédéralisme ethnique et renverser le régime. Toutefois, ils ne semblent pas comprendre qu’une telle stratégie erronée risque encore de balkanisation le pays, pour ne pas mentionner qu’il est trop faible une stratégie doit être considérée comme une alternative à l’EPRDF.

 

Hassan Cher

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.