Éthiopie : Le 100e prix Nobel de la paix 2019 est attribué au Premier ministre de l’Éthiopie, Abiy Ahmed Ali.

Éthiopie : Le 100e prix Nobel de la paix 2019 est attribué au Premier ministre de l’Éthiopie, Abiy Ahmed Ali.

Ad

Monsieur Abiy Ahmed Ali, lauréat du Prix de la paix 2019, est Premier ministre de la République fédérale démocratique d’Éthiopie depuis avril 2018. Il est né à Beshasha, en Éthiopie. Abiy Ahmed Ali est le premier Éthiopien à recevoir un prix Nobel. Le prix de cette année est également le 100e prix Nobel de la paix.

Le Comité Nobel norvégien a décidé d’attribuer le Prix Nobel de la paix 2019 au Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed Ali pour ses efforts en faveur de la paix et de la coopération internationale, et en particulier pour son initiative décisive visant à résoudre le conflit frontalier avec l’Érythrée. Le prix vise également à reconnaître l’ensemble des acteurs œuvrant pour la paix et la réconciliation en Éthiopie et dans les régions de l’Afrique de l’Est et du Nord-Est.

Quand Abiy Ahmed est devenu Premier ministre en avril 2018, il a clairement indiqué qu’il souhaitait reprendre les pourparlers de paix avec l’Érythrée. En étroite coopération avec Isaias Afwerki, le président de l’Érythrée, Abiy Ahmed, a rapidement défini les principes d’un accord de paix visant à mettre un terme à la longue impasse « pas de paix, pas de guerre » entre les deux pays. Ces principes sont énoncés dans les déclarations que le Premier ministre Abiy et le président Afwerki ont signées à Asmara et à Jeddah en juillet et septembre derniers. La volonté inconditionnelle d’Abiy Ahmed d’accepter la décision arbitrale d’une commission internationale des frontières en 2002 constituait une prémisse importante pour cette avancée décisive.

Abiy Ahmed Ali a lancé des réformes importantes qui donnent à de nombreux citoyens l’espoir d’une vie meilleure et d’un avenir meilleur. Le Comité Nobel norvégien estime que les efforts d’Abiy Ahmed méritent d’être reconnus et méritent d’être encouragés.

Abiy Ahmed est la deuxième personnalité de l’Afrique de l’Est à recevoir le prix Nobel, le 8 octobre 2004, Wangari Muta Maathai, une biologiste, professeur d’anatomie en médecine vétérinaire et militante politique et écologiste kenyane, reçoit le prix Nobel de la paix pour « sa contribution en faveur du développement durable, de la démocratie et de la paix ». C’est la première femme africaine à recevoir cette distinction. Elle est née le 1er avril 1940 et décédée le 25 septembre 2011 à Nairobi.

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared