Djibouti : Le Directeur général de la Police nationale, le colonel Abdillahi Abdi Farah menace d’expulser de Djibouti les Issas…

Djibouti : Le Directeur général de la Police nationale, le colonel Abdillahi Abdi Farah menace d’expulser de Djibouti les Issas…

Ad

Ces derniers temps, comme si une guêpe spéciale l’avait piqué, Le Directeur général de la Police nationale, le colonel Abdillahi Abdi Farah, n’arrête pas d’insulter, ouvertement et devant ses subalternes de la police, le colonel Mohamed Djama Doualeh, commandant de la garde républicaine.

Ne pouvant pas atteindre le colonel Mohamed Djama Doualeh, le directeur général de la police nationale s’en est pris au colonel Yahye. Il a proféré à plusieurs reprises des insultes à l’égard du colonel Yahye.

Les esprits se sont échauffés et les policiers ont pu regarder gratuitement un match de boxe entre le colonel Abdi Abdi et le colonel Yahye. D’autres officiers sont intervenus pour les séparer.

Le Directeur général de la Police nationale, le colonel Abdillahi Abdi Farah, n’en est pas resté là. En pointant le doigt sur le colonel Yahye, le colonel Abdillahi Abdi a tenu les propos suivants devant des policiers : « Toi et le colonel Mohamed Djama Doualeh, je vous expulserai de Djibouti. D’ailleurs, j’expulserai de Djibouti tous les Issas originaires de la Somalie. »

Pourquoi une telle délire de la part du colonel Abdillahi Abdi Farah ?

Certains disent qu’une maladie héréditaire familiale commence à le gangrener gravement, d’autres disent qu’il est tombé dans l’alcoolisme et un troisième groupe dit que c’est le général Zakaria Sheikh Ibrahim qui le pousse à affronter le colonel Mohamed Djama Doualeh.

Mais en réalité, nous croyions que c’est Ismaël Omar Guelleh qui est en train de monter l’un contre l’autre les hauts responsables des hommes en uniforme du pays afin d’éviter qu’ils se liguent contre lui.

La preuve, dans une interview qu’il avait accordée à la RTD une année après sa prise de pouvoir, le journaliste lui avait posé la question suivante : « Dans les établissements de l’état, les comptables et les directeurs n’arrivent pas à s’entendre et le travail peine à avancer ». Guelleh lui répond par les propos suivants : « C’est nous qui avions décidé ainsi pour qu’ils ne s’allient pas contre moi. Ainsi, je saurai ce que chacun manigance. »

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared

There is 1 comment for this article
  1. Pingback: MKsOrb.Com