Érythrée: Depuis Paris, Radio Erena informe l’Érythrée du drame de Lampedusa

radio Erena à Paris- ErythréeUne station de radio érythréenne, basée à Paris, rend hommage quotidiennement aux victimes du drame de Lampedusa. La majorité des morts étaient originaires d’Érythrée, pays ultra-fermé d’Afrique de l’Est qui a gardé le silence sur le naufrage.

C’est une petite station radio basée à Paris qui a informé les Érythréens du drame de Lampedusa. Et c’est une voix en tigrigna, la langue officielle de l’Érythrée, qui rend chaque jour hommage aux victimes du naufrage, originaires pour la plupart de ce pays autarcique dirigé d’une main de fer par le président Issaias Afeworki. Tous venaient demander l’asile politique en Italie, qui l’accorde, dans la grande majorité des cas, aux migrants érythréens.

En Érythrée, pas un média officiel n’a évoqué le naufrage. Le régime tait le sort de sa diaspora parce que ces émigrés attirés par une vie meilleure en Occident sont considérés comme des « traîtres », commente à l’AFP le rédacteur en chef de Erena, Biniam Simon. En conséquence, les médias officiels propose une « couverture honteuse » du drame de Lampedusa, précise-t-il. « Ils ont parlé ‘d’immigrés d’Afrique de l’Est morts en essayant de traverser illégalement la mer’, sans dire d’où ils venaient. C’était juste pour décourager les aspirants au départ… »

Grâce à Radio Erena, l’information est tout de même passée, assure Biniam Simon, qui n’a toutefois pas d’idée exacte de son audience. « Depuis, tout le monde est abattu à Asmara », la capitale érythréenne, poursuit-il. « Pour nous, c’est presque une affaire personnelle, l’Érythrée n’a que cinq millions d’habitants. Perdre 200 à 300 vies peut potentiellement toucher n’importe qui : les morts peuvent être votre voisin, votre collègue… »

Par devoir de mémoire, Radio Erena couvre au maximum le drame : témoignages de rescapés, prières de prêtres de la diaspora… Elle essaie de rendre hommage de manière la plus digne possible aux victimes de ce bateau de pêche qui transportait environ 500 migrants. Seuls 155 sont sortis vivants.

Seul le ministre érythréen des Affaires étrangères a présenté ses condoléances aux familles. Mais depuis New York.
Avec AFP

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.

%d blogueurs aiment cette page :