Djibouti : Humilié à Minneapolis, Guelleh aurait fait un malaise cardiaque…en pleine cérémonie

Une nouvelle raclée à Minneapolis pour Ismaël Omar Guelleh, l’orchestre central des crimes de guerre, génocide et crimes contre l’humanité à l’occasion de ce qui semblait s’inscrire dans la continuité de sa visite officielle en Amérique. Abandonné par les siens, fatigué et malade, c’est un tyran seul, venu sans son épouse qui fut à nouveau assiégé à Minneapolis par les milliers des Djiboutiens décidés à en découdre avec lui.

Minneapolis où il devrait se faire hospitaliser en fin de journée, une journée qui aura finalement été longue et difficile, une journée où il n’aura finalement pas eu l’occasion de se reposer. Au point que cette situation aurait provoqué un malaise chez le tyran pour qui, une salle climatisée aurait été aménagée à l’occasion par les Américains avant un possible rapatriement vers le Mayo Clinique de l’Etat de Minnesota.

L’histoire retiendra que la bataille de Minneapolis a bien tourné, une nouvelle fois, a l’avantage de la diaspora djiboutienne. Même les enfants, à l’image de cette jeune fille sur la photo, ont bien voulu participer à ce moment symbolique de libération du joug de la tyrannie, une tyrannie qui dure depuis presque 40 ans. Chaque djiboutien aura ainsi démontré son courage et sa détermination sans faille pour l’avènement de la liberté à Djibouti.

L’émiettement programmé du régime de Monsieur Ismaël Omar Guelleh ne tient plus que sur un bout de ficelle…
Et la reddition du Ceausescu de Dire-Dawa n’a jamais été aussi proche…

Grâce bien sûr à l’Amérique et aux Djiboutiens Américains.

God Bless America!

Houssein IBRAHIM HOUMED


 Share

Share this post:

Recent Posts

Comments are closed.