Somalie : Les armes de la discorde entre le Président de la Somalie et son Premier ministre seront utilisées contre la Somaliland

clash entre Le nouveau premier ministre de la somalie - Docteur Abdi wali- et le président de la SomalieDes responsables du renseignement de la présidence somalienne ont témoigné, dans l’anonymat, à des medias de Mogadiscio que le premier ministre a encore donné des armes à l’État autonome de Puntland à l’insu du président de la république fédérale somalienne et le parlement.
Les responsables du renseignement  disent que les armes fournies à Puntland sont composés des armes lourdes comme le PKM, AK47 et des munitions de diverse calibre.

Président Hassan Sheikh s’est longtemps opposé à ce que son gouvernement fournisse des armes à Puntland, mais le Premier ministre et le ministre de la Justice, Farah Cabduqadir, tous les deux du même confédération tribale que le peuple du Puntland, ont finalement eu le dernier mot sur lui et les armes ont été embarqués d’un dépôt d’arme situé dans la résidence du Villa- Somalia, la présidence fédérale.

D’importantes sources ont indiqué que le Puntland se prépare à une guerre contre la Somaliland et compte reconquérir les régions de Las-anod et Sool par les armes.

Le Président de la Somalie n’est pas une personnalité qui a une expérience solide dans la politique et il est facile de le faire flancher avec des simples arguments bien préparés.

Le Premier ministre, qui a lié des bons relations politiques avec ses cousins du Puntland est devenu depuis peu l’homme le plus puissant de l’état Somalien parce que le Kenya, l’Ethiopie, l’AMISOM et Nicholas Kay apprécient le fait qu’il arrive à tenir sous sa coupe l’état autonome du Puntland.

Le président de la république, Hassan Sheikh, ayant mesuré tardivement l’usage principal des armes livrés et les objectifs de Puntland, recommande que les armes lourdes soient retournées à Mogadiscio.

Mais, son premier ministre lui tient tête en s’appuyant sur les accords signés entre le Puntland et la Somalie dont certaines clauses prévoyaient un soutien militaire et matériel en cas où l’état autonome rentrait en guerre avec un belligérant.

 

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :