Djibouti / Canada : Awaleh Aden sous la menace d’une plainte de la part du commandant de la garde républicaine de Djibouti.

Djibouti / Canada : Awaleh Aden sous la menace d’une plainte de la part du commandant de la garde républicaine de Djibouti.

Ad

L’artiste djiboutien, Awaleh Aden, s’est exilé au Canada en 2011 et dans son exilé il s’était laissé sur le régime djiboutien. Dans deux vidéos différentes, Awaleh Aden avait une directement attaqué Ismaël Omar Guelleh en le traitant de dictateur notoire et dans l’autre Awaleh avait qualifiait le commandant de la garde républicaine, le colonel Mohamed Djama Doualeh, de criminel.

Début novembre 2018, suite aux interventions des intermédiaires somalilandais vivant en Angleterre, Awaleh Aden prend bec avec la première dame du pays, madame Kadra Mahamoud Haïd.

Vers fin décembre 2018 Awaleh Aden retourne à Djibouti et les caciques du RPP l’accueillent à l’aéroport comme une star.

Il organise un Show le soir du 31 décembre 2018, show dont le billet est 15.000 fdj soit 80 dollars US. Son show a débuté à 20h le lundi 31 décembre 2018 et devait se terminer à 3h du matin le mardi 1er janvier 2019. Kadra Mahamoud Haïd arrive au Show d’Awaleh à 21h45min, fait la bise à l’artiste Amina Africa et ignore catégoriquement Awaleh Aden. Ce dernier la regarde d’un air répudiant ce qui ne fut pas du goût de Kadra Haïd. Elle le show à 22h45min et par coup de fil ordonne à Awaleh d’arrêter le show musical à 1h du matin.

Des proches de Kadra Mahamoud Haïd nous ont fait savoir que 80 % des tickets du Show d’Awaleh Aden ont été financé par le trésor public. Les tickets ont été offerts gratuitement dans des annexes du parti au pouvoir, le Rassemblement Pour le Progrès — RPP.

Le ministre de l’Économie et des Finances, Ilyas Moussa Dawaleh, fut le seul officiel du RPP présent au Show et la RTD pas voulu tourner l’événement musical sur ordre de la présidence.

D’autre part, des contacts proches de la présidence djiboutienne nous ont appris que le document de voyage d’Awaleh Aden est dans la main du régime de Guelleh et que le colonel Mohamed Djama Doualeh, commandant de la garde républicaine, préparait une plainte contre l’artiste djiboutien en raison des accusations de crimes et des viols qu’il avait tenus pendant son exile au Canada à l’égard de Mohamed Djama. Dans une discussion téléphonique qu’Awaleh Aden dénigrait le colonel Mohamed Djama, l’artiste avait dit que le chef de service contentieux de la garde républicaine est à même temps le gestionnaire du harem du colonel Mohamed Djama Doualeh. Awaleh Aden a  accepté de se désolidariser des ex membres de la garde républicaine exilé en France, Canada et Angleterre. Certains de ces ex membres de la garde républicaine étaient de la garde rapprochée d’Ismaël Omar Guelleh.

Malgré le retournement de veste d’Awale, Mohamed Djama veut le ramener à la prison de Gabode.

Au canada, s’est son ami musicien Arido qui est détenue à l’aéroport depuis deux jours. La police des frontières en arrêtés Arido, avec ses permis de séjour de réfugié et des chansons dans lesquels il comptait la gloire du régime de Guelleh. Tout le monde sait qu’une personne reconnue en qualité de réfugié n’avait pas le droit de retourner dans son pays d’origine.

À suivre…

Hassan Cher


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared