Djibouti : le nouvel an 2014 commence par la répression du meeting pacifique de l’USN

Etat de siège du lieu du Meeting Comme ses photos en témoignent, ce matin, les sbires du régime, sous les ordres du zélé Abdillahi Abdi (le perforateur d’oreille) ont encerclé et fermé de force les portes du siège de l’UDJ, lieu où devait se tenir le grand meeting organisé par la coalition USN.

Alors que la population, venant de tous les quartiers de la ville de Djibouti et de ses environs, se rendait en masse au point de meeting pacifique, devant le siège de l’UDJ, d’importantes escouades de policiers et de miliciens du régime policière de GUELLEH ont été déployées, bien avant 9H du matin, pour en interdire l’accès.

Ces menées répressives, véritables chasses à l’homme, se sont poursuivies toute l’après-midi dans le quartier  d’ARHIBA, GACHAMALEH, AMBOULI, KARTILLEH, BALBALA CAADI, HAYABLEY, T3, HODAN etc., avec le concours très remarqué des milices du régime. De source informée, ces derniers seraient des gendarmes, polices en civil, des jeunes bandits et des recrus en provenance de la somalie pour réprimer le meeting pacifique de ce 1 janvier 2014.

Tirant balles réelles, des balles en caoutchouc, des grenades lacrymogènes et assourdissantes, gendarmes et miliciens ont pourchassé, passer à tabac tous et blessent grièvement, les passants, riverains, hommes, femmes, enfants sans distinction.

Suite au refus de la dictature d’accepter l’organisation du meeting d’information à l’occasion du nouvel an prévu cet après-midi au siège de l’UDJ, les militants se regroupés dans différents quartier de la ville.

Kayad Ilyas

Les militants arrêtés et détenus actuellement au centre de rétention administrative de Nagad.

Leur crime : Manifester leur opinion de manière pacifique.

1) Kaltoum Elmi Waberi

2) Neima Youssouf

3) willo Abass Ali

4) souad Hassan boulboul

5) Idiel Aboubaker Wais

6) Fatouma Djama Robleh

7) kadra Ali Hassan

8)Egueh Hassan

9) Med Elmi Houfaneh dont nous ne connaissons pas son lieu de détention à l’instant où nous mettons sous presse cette information.

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :