Djibouti : Hassan Omar Mohamed, sous-traitant de Mohamed Moussa Abar dit Gaucher dans les trafics d’armes vers l’Éthiopie.

Ad
D’après des sources proches de la famille de Dileïta, monsieur Hassan Omar Mohamed le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation serait le premier sous-traitant Afar de Djibouti dans les trafics d’armes à destination de l’Éthiopie. Hassan Omar Mohamed alimente les marchés Afar de l’Éthiopie et certains Oromo, Amhara et Tigré. Hassan Omar sous-traite pour le compte du chef du Bureau Mouvements du Port de Djibouti (Ex-Capitainerie), Mohamed Moussa Abar dit Gaucher, un pilier du trafic d’arme, drogue et explosive, dans la région de la Corne de l’Afrique. Les sources pointaient du doigt le secrétaire général du ministère de l’Intérieur, M. Siraj Omar Abdoulkader, sans préciser son rôle exact. D’où provenaient ses armes de monsieur Abar dit Gaucher ? Des grands boutres (Dhows) venaient de Salala, mais la majeure partie parvient du Yémen (cheikh Saïd, Mokha,Sana). Les boutres déchargeaient leurs cargaisons d’armes au village de Ras-Siyyan,pas loin des îles de sept frères et dans les mangroves de Godorya. Les cargaisons d’arme arrivaient sur les côtes d’Obock une fois par semaine, surtout le lundi ou le jeudi.

 Les armes déchargées à Ras-Siyyan et Godoriya sont acheminés vers Assa-Gaïla par les pick-ups qui amènent aux littorales d’Obock les migrants qui partent vers la péninsule arabique. D’Assa-Gaïla vers l’Éthiopie, c’est à dos des dromadaires (les marchands des cafés et du sel) qu’Hassan Omar Mohamed convoyait les armes pour ravitailler les marchés de l’Éthiopie et le Soudan du Sud. Une partie des armes qui passent par Assa-Gaïla reviennent vers Djibouti-ville via PK51. Les armes directement déchargées au quai 5 et ceux revenus via PK51sont stockés dans les casernes de la garde républicaine djiboutienne et dans des bâtiments situés dans le Port international de Djibouti. Il y a aussi des bâtiments, loués par les sociétés de transits OKAR, COMAD, OUGOUL et GARANI localisées à une rue parallèle à la papeterie Victor-Hugo à côté du bâtiment de Feu Yassin Yabeh pas loin du chambre de Commerce de Djibouti. Ces bâtiments sont enregistrés au nom de la famille de Feu Mahamoud Del-Waiss, un ancien ministre du travail, du clan Mamasan/Issa.

Dans ce vaste trafic d’armes de Guelleh, de sa famille et de son clan, Hassan Omar Mohamed, lui, s’est spécialisé dans la sous-traitance des armes de petit calibre, tels que les revolvers, pistoles, AK7et pistoles-mitrailleuses. Qui s’occupaient du business d’Hassan Omar Mohamed ? Comme Mohamed Djama Doualeh, le commandant de la garde république, raconte à des pauvres nomades Issa qui le chantre de la future grande nation Issa de la Corne, le ministre de l’Intérieur et de la décentralisation de Djibouti, Hassan Omar Mohamed, manipule la jeunesse avec des histoires montées de toute pièce dans son mabraz. Il fait croire aux jeunes afars qu’il exploite qu’il rêve et pense jour et nuit à la construction de la grande nation Afar de la Corne. Dans son délire, Hassan Omar a même laissé entendre que Tadjourah est la future capitale de sa nation Afar. Les sources m’ont fait savoir que les afars de Djibouti savent bien qu’Hassan Omar Mohamed est grand tortionnaire du régime de Guelleh spécialiste de la maltraitance et des éliminations physiques des afars du Nord. En quelque sorte, une sous-traitance doublée de la sous-traitance de la maltraitance des afars du Nord de Djibouti. La preuve qu’il ne fait pas confiance aux afars de Djibouti, il a confié son trafic d’arme un jeune afar de l’Éthiopie connu sous le nom de Moussa Tigré. Les sources proches de Dileïta nous ont confié aussi qu’à la différence du colonel Mohamed Djama Doualeh fiché sur la liste rouge de la sécurité éthiopienne, le ministre de l’intérieur et de la décentralisation de Djibouti serait à la fois sur la liste rouge des éthiopiens et sous la loupe de Guelleh qui s’inquiète du délire de grande nation Afar grandissant d’Hassan Omar Mohamed depuis les 8 derniers mois de cette année 2018. Hassan Cher Hared
 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared