Djibouti/SDS : Le retour à Djibouti de Hassan Saïd Khaireh dérange plus d’un dans l’appareil de l’état.

Djibouti/SDS : Le retour à Djibouti de Hassan Saïd Khaireh dérange plus d’un dans l’appareil de l’état.

Ad
China Team – Djibouti

Comme nous avions relaté dans l’article du 9 février 2021, le directeur général du Service de la documentation et de la sécurité (SDS), Hassan Saïd Khaireh, suite à un malaise, a été évacué à l’hôpital militaire de Djibouti-ville « Omar Hassan El-Béchir » la semaine du 18 au 24 janvier 2021 (https://www.hch24.com/actualites/02/2021/djibouti-qui-souhaite-la-mort-de-hassan-said-khaireh%e2%80%89/).

La situation du chef du SDS, Hassan Saïd Khaireh, avait nécessité son évacuation vers un hôpital bien équipé avec des médecins dignes de ce métier, mais « China Team » avait tout fait pour l’empêcher. C’est grâce à la détermination de son fils Khaireh et l’assistance offerte par l’hôpital de l’armée américaine stationnée à Djibouti, camp Lemonier.

Cette dernière l’avait évacué, à bord d’un jet privé, vers un hôpital militaire sis à Baltimore, aux USA, le vendredi 29 janvier 2021 à 5 h du matin.

Après s’être rétabli, le directeur général du Service de la documentation et de la sécurité (SDS), Hassan Saïd Khaireh, est revenu à Djibouti le mercredi 17 février 2021 vers 12 h temps local.

Ce retour au pays de Hassan Saïd Khaireh n’a pas plu « China Team ». Les téléphones sonnaient sans arrêt entre les membres du groupe « China Team ». Le colonel Abdillahi Abdi en visite de travail à Obock à côté de son ami, le général de corps armé de Djibouti, le général Zakaria Cheikh Ibrahim, n’arrêtait pas de parler au téléphone à Kadra Mahamoud Haïd. Plusieurs militaires présents à Obock ont facilement constaté que le directeur général de la police commençait à être très énervé et inquiet comme s’il avait reçu une mauvaise nouvelle (https : //youtu.be/75YojxwQs-A).

Déjà quand Hassan Saïd Khaireh a été à l’hôpital militaire de Djibouti-ville « Omar Hassan El-Béchir », le groupe « China Team » avait tenu une réunion urgente présidée par Kadra Mahamoud Haïd, chez madame Nazli Abdallah Mohamed Kamil. La réunion avait regroupé Kadra Mahamoud, le colonel Abdillahi Abdi, le vieux Ali Abdi, Ilyas Moussa Dawaleh, etc.

Dans cette réunion, chez Nazli, il était question de placer, le plus rapidement possible, le colonel Abdillahi Abdi Farah au poste de directeur général du Service de la documentation et de la sécurité (SDS) et pousser Hassan Saïd Khaireh à la sortie. Bien qu’était membre du groupe « China Team », le colonel Mohamed Djama Doualeh, n’est pas d’accord à ce que son adversaire, le directeur général de la police nationale, occupe ce poste de directeur général du Service de la documentation et de la sécurité (SDS).

Le commandant de la garde républicaine, le colonel Mohamed Djama Doualeh, qui n’a pas un enseignement suffisant pour lire de simples rapports, fait tout, avec le concours de Djama Ali Guelleh, pour nommer au poste de directeur général du Service de la documentation et de la sécurité (SDS), son cousin Gouled Ahmed Youssouf, directeur général des douanes.

En tout cas, le groupe « China Team » est bien déterminé à prendre le pouvoir à Djibouti et ils se feront entendre de plus en plus sur la scène politique.

Hassan Cher

« China Team » : Kadra Mahamoud Haïd, le colonel Abdillahi Abdi Farah, le général Zakaria Cheikh Ibrahim, le ministre Ilyas Moussa Dawaleh, l’ambassadeur Abdallah Abdillahi Miguil, le colonel Mohamed Djama Doualeh, Gouled Ahmed Youssouf, Ali Abdi, etc..


 Share
Ad
Authored by: Hassan Cher Hared

Hassan Cher Hared