Djibouti : IOG et le SDS adressent une menace de mort public à un opposant de l’USN

Abdillahi_Daoud_DabarNous venons d’apprendre de l’opposition djiboutienne que le compatriote Mr Abdillahi Daoud Dabar, un saad musa, résidant à Besançon, en France, a appris d’une manière surprenante la menace de mort publique qu’Ismaël Omar Guelleh et sa milice, le SDS, lui ont adressé en prenant à témoin la totalité de sa famille présente à Djibouti.

En effet, des agents du service des renseignements, SDS, sont passés chaque maison de la famille de Abdillahi dans le but de leurs faire signer un document émanant de la présidence de la république de Djibouti et dans lequel il est mentionné que la famille Daoud Dabar, en apposant leurs signatures, reconnaisses que Abdillahi est une persona non-grata de sa famille.

Cette pratique est une technique de dissuader la famille de porter plainte après l’assassinat de leur fils  par la milice du régime et même de le dénigrer contre leurs volontés.

Abdillahi Daoud Dabar n’a pas balancé des bombes atomiques sur IOG mais a simplement participé à la manifestation du 9 Décembre 2013 à Paris comme tout autre opposant djiboutien. Peut-être que l’interview qu’il a donné à un radio libre a touché IOG.

Les organisations des droits de l’homme ont déjà prévenu le cas d’Abdillahi Daoud Dabar et de sa famille au ministère de l’intérieur français, aux organisations onusiennes et internationales.

Qu’importe les intimidations et les tentatives d’assassinat du régime, la Diaspora djiboutienne mènera à bon bord la lutte pacifique pour les libertés et l’instauration d’une démocratie à Djibouti.

Hassan Cher

Share this post:

Related Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :