Kenya / Somalie : échanges des informations sur Al-shabab entre les services de sécurités

Ahmed Godane - chef Al-ShababLe président kenyan Uhuru Kenyatta et le Premier ministre somalien Abdiwelli Sheikh Ahmed qui se sont rencontrés samedi à Nairobi, ont convenu que les services de renseignement des deux pays voisins travaillent coude à coude afin de contrôler et éliminer la menace du groupe terroriste Al Shabaab.

« Nous avons besoin des renseignements pour anéantir les ennemis de l’humanité qui continuent à causer des souffrances dans nos deux pays », a déclaré M. Kenyatta lors d’un entretien avec M. Ahmed.

Selon une déclaration publiée à l’issue de l’entretien, M. Kenyatta assuré que les récentes opérations visant les étrangers illégaux ne consistaient pas à isoler les Somaliens mais à renforcer la sécurité du Kenya.

Début avril, le Kenya a lancé l’Opération Usalama Watch à Nairobi, qui a abouti à l’arrestation et l’expulsion de plus de 400 étrangers, dont des réfugiés.

Cette opération faisait suite à des attaques à Mombasa, ville côtière du Kenya, et à Nairobi menée par des hommes armés non identifiés, le 23 et le 31 mars, qui ont fait 12 morts.

L’opération a affecté les Somaliens, le Kenyans d’origine somalienne, les Ethiopiens, les Sud-Soudanais et les musulmans kenyans.

Le Premier ministre somalien a indiqué à cette occasion que les le plus grand défi auquel sont confrontés les pays de la Corne de l’Afrique est la menace posée par les terroristes.

Le président Kenyatta a par ailleurs promis que son pays allait aider la Somalie à renforcer ses structures institutionnelles, y compris la mise en place du système de gestion des finances.

Il a annoncé en outre son intention d’accélérer l’ouverture de l’ambassade du Kenya en Somalie.


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :