Soudan du Sud : Juba rejette l’implication de la troïka des pourparlers de paix

Salva Kiir - Soudan du SudLe Soudan du Sud s’est opposé à la participation directe des pays du Conseil de sécurité des Nations Unies et la troïka dans la prochaine ronde de pourparlers de paix.

« Nous n’avons pas besoin les pays de la Troïka et la participation des Nations Unies dans la prochaine médiation de paix de l’IGAD, car ce sont des pays très exigeant sur l’application des sanctions contre le peuple et le gouvernement de Soudan du Sud et pour cette raison, le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté le cadre et la résolution des sanctions sur la base de la recommandation de la troïka « , a déclaré le porte-parole du gouvernement, Michael Makuei, ce mardi.

Il a dit : « l’ONU et les pays de la Troïka pourront assister en tant qu’observateurs », ajoutant: « mais nous ne leur permettra pas de s’asseoir à la table des négociations ».

Les médiateurs régionaux ont proposé une solution conjointement avec les partenaires de développement de Soudan du Sud, tels que l’Union africaine, l’ONU, la Chine et les pays de la troïka (Royaume-Uni, États-Unis et la Norvège).

Le président de Soudan du Sud, Salva Kiir et le leader de l’opposition, Riek Machar, le vendredi n’ont pas pu s’entendre sur un accord de paix permanent, malgré l’engageant à mettre fin au conflit qui a tué des milliers et déplacé des millions de personnes depuis qu’il a éclaté en décembre 2013.

Les négociations entre les parties en conflit au Soudan du Sud devraient reprendre en Avril 2015, selon un nouveau plan, qui a été récemment dévoilé par le ministère éthiopien des Affaires étrangères.

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :