Soudan du Sud / Éthiopie : « Juba n’a pas peur d’Addis-Abeba » disent aux médias les fonctionnaires du ministère de l’Information.

Les fonctionnaires de Soudan du Sus ont intensifié la rhétorique contre l’Éthiopie dans ce que les analystes politiques considèrent comme une nouvelle tension qui se développe dans les relations entre les deux pays. Un fonctionnaire du ministère de l’information à Juba informe les médias que son gouvernement ne craignait pas de faire face à l’Éthiopie.

L’Éthiopie a recommandé au gouvernement de Kiir de Juba de réfléchir à son soutien ou adhésion à la politique du gouvernement égyptien à l’égard du barrage éthiopien et de l’accord sur l’eau du Nil.

Un fonctionnaire proche du ministre de l’Information chargé de répondre aux soucieux et menaces voilées de l’Éthiopie, Michael Makuei, a déclaré que le Soudan du Sud n’avait pas peur de l’Éthiopie et que le pays n’avait rien à expliquer, ajoutant que le pays poursuivrait ses relations stratégiques avec Égypte.

« C’est une pratique normale à avoir des accords et des visions pour vos propres intérêts, tous les pays le font. Nous n’avons «peur» d’aucun pays, que ce soit dans la région (Ethiopie) ou au-delà, je pense que notre ambassadeur à Addis-Abeba leur a clairement indiqué à la télévision éthiopienne que nous n’avons pas à expliquer quoi que ce soit sur nos relations diplomatiques avec d’autres pays « a déclaré Atem Deng Makuac un fonctionnaire du ministère de l’information de Juba

Le mardi 17 janvier 2017, l’ambassadeur de Soudan du Sud en Éthiopie a été invité à la télévision nationale de l’Ethiopian Broadcasting Corporation (EBC) pour expliquer la récente visite du président Kiir en Égypte et pour soit disant dissiper les rumeurs récentes selon lesquelles le Soudan du Sud et l’Égypte se sont mis d’accord sur un projet sabotant ou retardant  » la construction par l’Éthiopie du grand barrage sur le Nil bleu ».

Le fonctionnaire a déclaré que le gouvernement de Juba ne renoncera pas aux accords conclus avec le gouvernement égyptien en raison de leurs relations de longue date même si ceux-ci mettaient le feu aux poudres entre Addis-Abeba et Juba.

Hassan Cher


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :