Soudan du Sud : 50.000 enfants face à la mort dans ce pays déchiré par la guerre

crimes_de_guerre_au_Soudan_du_SudAu Soudan du Sud, plus de 50.000 enfants sont face à la mort, la maladie et la faim, a mis en garde l’ONU le samedi. Elle sollicite plus d’un milliard de dollars pour soutenir ceux qui sont touchés par six mois de guerre civile. Guerre qui, dans la jeune nation, a déjà tuée des milliers et contraint plus de 1,5 million de personnes de fuir leurs maisons. Les organismes d’aide humanitaires avertissent du risque de famine qui devrait toucher le pays si les combats continuent. «Les conséquences pourraient être désastreuses: 50 000 enfants pourraient mourir cette année si elles ne reçoivent pas d’aide, » dit le chef de l’aide de l’ONU pour le Soudan du Sud Toby Lanzer, lors du lancement d’un plan de soutien à 3,8 millions de personnes « touchées par la faim, la violence et la maladie.

« Le président Salva Kiir et son rival Riek Machar se sont engagés à nouveau cette semaine à un cessez-le feu, bien que de nombreux analystes sont sceptiques qu’ils veulent vraiment une fin négociée au conflit, et croient plutôt une victoire militaire est encore possible. « Même si la cessation des hostilités tient … les combats et les déplacements ont déjà détruit la vie de millions de personnes », a déclaré Lanzer journalistes, ajoutant que si 740.000.000 millions de dollars (547 millions d’euros) a été offert, les agences d’aide font face à un manque de plus de 1 milliards de dollars (€ 739.000.000).

Les deux premières cessez-le feu ont été violés en quelques heures. « Maintenant que les pluies ont mis le Soudan du Sud dans des conditions dégradantes: les gens vivent littéralement dans la boue », a ajouté M. Lanzer. «Le choléra a éclaté, le paludisme est endémique et de nombreux enfants souffrent de malnutrition. Des millions de personnes ont besoin de soins d’urgence, de la nourriture, l’eau potable, assainissement et des abris pour y passer l’année.

Plus de 94.000 civils sont toujours à l’intérieur des bases fortement surpeuplées de l’ONU, trop effrayé de quitter la protection de la barrière de fils barbelés, de peur d’une attaque. « Les objectifs immédiats de l’opération d’aide sont de sauver des vies et prévenir la famine, » d’après l’appel de l’ONU publié samedi. « Avec de nombreuses communautés incapables de cultiver ou de faire paître correctement leur bétail, le risque de famine occupe une place importante. Dans certaines régions, en particulier difficiles à atteindre les gens qui meurent de faim.  »

HCH


 Share

Share this post:

Recent Posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :